GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vol et séquestration au château de Vaux-le-Vicomte, deux millions d'euros de préjudice (parquet)
    • Israël: Benyamin Netanyahu appelle son rival Benny Gantz à la formation d'un gouvernement d'union nationale
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    • Afghanistan: quinze morts lors d'un attentat à la voiture piégée dans le Sud (gouverneur)
    Europe

    Cinéma : «Joker» et «J'accuse» couronnés à la 76e Mostra de Venise

    media Le réalisateur américain Todd Phillips, ici aux côtés de son comédien fétiche Joaquin Phoenix, a reçu le Lion d'or de cette 76e Mostra pour son film «Joker», le 7 septembre 2019. Alberto PIZZOLI / AFP

    La 76e Mostra,le festival international du film de Venise, qui s’était ouverte sur une polémique en raison de la sélection de J'accuse, le dernier film de Roman Polanski, finalement récompensé au Palmarès, a refermé son rideau sur un palmarès attendu et consensuel.

    Un super héros revisité. Joker, l’anti-Batman succède à Roma du Mexicain Alfonso Cuarón en tête du palmarès de la 76e Mostra. « Qu'une industrie comme celle des Etats-Unis prenne le risque de réaliser 'Joker' est courageux. C'est une réflexion sur les héros et les anti-héros », a déclaré la présidente du jury, la réalisatrice argentine Lucrecia Martel, lors d'une conférence de presse.

    Lucrecia Martel avait nourri la polémique, à l'ouverture de la Mostra, exprimant sa gêne devant la présence en compétition du dernier long-métrage de Roman Polanski, J'accuse, en raison des poursuites contre le réalisateur aux Etats-Unis pour le viol d'une mineure en 1977. Le film, un thriller politique revisitant l'Affaire Dreyfus, un scandale antisémite de la fin du XIX siècle en France, a finalement été récompensé du Grand Prix du jury, deuxième grand prix du festival. C'est l’épouse du réalisateur, l'actrice française Emmanuelle Seigner, qui est venue chercher son prix.

    La Coupe Volpi de la meilleure interprète féminine est allé à la Française Ariane Ascaride pour Gloria Mundi de Robert Guédiguian et celle du meilleur interprète masculin à l'Italien Luca Marinelli pour Martin Eden de Pietro Marcello. Tous deux ont dédié leurs prix aux migrants qui traversent au péril de leur vie la Méditerranée et à ceux qui les sauvent. L'acteur italien a dédié son prix à « toutes les personnes qui sauvent des gens en mer », et Ariane Ascaride, rappelant qu'elle venait d'une famille d'immigrés italiens, venus en France pour « fuir la misère », a dédié son prix à « ceux qui vivent pour l'éternité au fond de la Méditerranée ».

    ►Les principaux prix du palmarès de la 76e Mostra

    - Lion d'Or du meilleur film : Joker de l'Américain Todd Phillips

    - Lion d'Argent Grand Prix du jury : J'accuse du Franco-Polonais Roman Polanski

    - Lion d'Argent de la meilleure mise en scène : Roy Andersson (Suède) pour About Endlessness

    - Prix du meilleur scénario : N°7 Cherry Lane du Hongkongais Yonfan

    - Prix spécial du jury : La Mafia Non è Piu Quella Di Una Volta (La Mafia n'est plus ce qu'elle était) de l'Italien Franco Maresco

    - Coupe Volpi de la meilleure interprète féminine : la Française Ariane Ascaride pour Gloria Mundi de Robert Guédiguian

    - Coupe Volpi du meilleur interprète masculin : l'Italien Luca Marinelli pour Martin Eden de Pietro Marcello

    - Prix Marcello-Mastroianni du meilleur espoir : l'Australien Toby Wallace pour Babyteeth de Shannon Murphy

    - Lion d'Or pour l'ensemble de leur carrière au réalisateur espagnol Pedro Almodovar et l'actrice britannique Julie Andrews

    avec AFP

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.