GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie: au Parlement, Conte promet de défaire les lois anti-migrants de Salvini

    media Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, devant la Chambre des député le 9 septembre 2019. REUTERS/Remo Casilli

    Le nouveau gouvernement de coalition italien a été approuvé lundi 9 septembre à Rome à la Chambre des députés. Parmi ses priorités : défaire les lois anti-immigration de Matteo Salvini.

    Le président du Conseil Giuseppe Conte a facilement obtenu la confiance des députés. Selon le décompte officiel, sur les 606 députés s'étant exprimés, 343 ont accordé leur confiance au nouveau gouvernement de coalition M5S-PD, 263 l'ont refusée et trois se sont abstenus.

    Ce gouvernement s’est engagé à une nouvelle saison de réformes. Avec un changement de cap remarqué en matière économique, mais aussi de gestion de l’immigration. Il faudra comprendre dans les faits ce qui va vraiment changer, mais le vocabulaire est déjà différent, constate notre correspondante à Rome, Anne Tréca. La nouvelle coalition veut restaurer le calme dans la vie publique italienne et replace le mot « intégration » à côté de l’immigration.

    Tout un symbole, car jamais, avec Matteo Salvini aux affaires, il n’avait été envisagé d’action positive pour les immigrés. Dorénavant, Giuseppe Conte annonce une vraie politique de l’accueil, ce qui, devant les députés, lui a valu un tonnerre d’applaudissements.

    La fin des coups de force contre les ONG de secours aux migrants

    Devant l’Assemblée, Giuseppe Conte a ainsi promis « une loi qui poursuive la lutte contre le trafic des personnes et l'immigration clandestine mais qui, en même temps, soit capable d'affronter bien plus efficacement les thèmes de l'intégration, avec ceux qui ont le droit de rester et ceux qui n'ont pas le droit de rester ».

    Les coups de force contre les ONG de secours aux migrants ne sont donc plus au programme. Les lois punitives de Salvini seront corrigées. Giuseppe Conte l’a promis au président de la République, Sergio Mattarella.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.