GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: trente ans de réclusion requis contre Moussa Coulibaly pour l'attaque de militaires à Nice en 2015
    • L'Allemagne dénonce l'expulsion «injustifiée» de diplomates par la Russie (gouvernement)
    • Le parquet français suffisamment indépendant pour émettre des mandats d'arrêt européen (justice de l'UE)
    • Grève contre la réforme des retraites en France: le port du Havre bloqué par des manifestants
    • Incendie à bord du porte-avion russe «Amiral Kouznetsov» à quai (agences russes)
    • Moscou va expulser deux diplomates allemands en mesure de représailles (diplomatie russe)
    • Grève en France: «pas de trêve pour Noël» sans retrait de la réforme des retraites, lance le syndicat CGT-Cheminots
    Europe

    Automobile: au salon de Francfort, virage obligatoire pour l’industrie allemande

    media Angela Merkel au salon de l'automobile qui va ouvrir officiellement le samedi 14 septembre 2019. THOMAS FREY / DPA / AFP

    Le Salon de l'automobile ouvre ses portes ce jeudi 12 septembre aux professionnels à Francfort, avant l'ouverture samedi au grand public. Pilier de l'industrie allemande depuis des décennies, l'automobile fait désormais figure de talon d'Achille face à la conjoncture dégradée et la baisse des ventes.

    Angela Merkel a inauguré jeudi le Salon automobile de Francfort (IAA). L'occasion d'adresser plusieurs messages à cette industrie phare en Allemagne. « On ne sait encore jamais vraiment comment les révolutions vont se dérouler, et c'est pourquoi nous devons les organiser de la manière la plus linéaire possible », a fait valoir la chancelière allemande. Toutefois, a-t-elle prévenu, « ce serait une erreur de penser que nous pourrions proposer des programmes de subventions de l'État qui correspondent aux innovations des dix prochaines années » en matière de réduction des émissions de CO2.

    Tâche herculéenne

    Ancien rendez-vous incontournable, incarnation de la puissance de l'industrie automobile allemande, l'IAA est en crise, désertée par nombre de constructeurs. En Allemagne, l'automobile et ses centaines de milliers d'emplois ne sont plus sacrés. Industriels et politiques sont sous pression pour agir contre le réchauffement climatique, dans un contexte marqué par le succès des manifestations « Fridays for future » et la percée des Verts aux élections.

    L'industrie automobile a « une énorme tâche devant elle », réduire de 40% d'ici 2030 les émissions de CO2, a rappelé Angela Merkel.

    Ce virage est très coûteux et très incertain à prendre

    Bernard Jullien, spécialiste de l'automobile, maître de conférences en économie à l'Université de Bordeaux 12/09/2019 - par Agnieszka Kumor Écouter

    Volkswagen encore épinglé

    Atteindre cet objectif passe en partie par une diversification de l'industrie automobile, avec le développement des moteurs électriques. Mais ce virage a un « prix », a souligné la chancelière. Il nécessite en effet de développer de nouvelles infrastructures. « La fiabilité de l'infrastructure de charge [des batteries] est d'une importance capitale pour le succès de l'électro-mobilité », a-t-elle martelé, pointant le fait que les 20 000 points de charge actuels en Allemagne étaient « loin d'être suffisants ».

    Relever ce défi est « une tâche herculéenne pour vous et pour nous », a lancé Angela Merkel aux constructeurs automobiles.

    L'ouverture du salon intervient en outre au moment où Volkswagen est de nouveau soupçonné de tricherie sur une génération de moteurs diesels jusqu'à présent non concernée par le scandale, selon la chaîne publique SWR. Le constructeur a démenti toute manipulation. Le constructeur reste par ailleurs fragilisé par le scandale du « dieselgate », révélé en 2015, et ses potentielles conséquences judiciaires. Volkswagen a admis avoir truqué les tests réglementaires sur 11 millions de véhicules vendus dans le monde.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.