GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: les défenseurs d'Hasankeyf se mobilisent pour sauver la cité antique

    media La cité millénaire d'Hasankeyf sur les bords du Tigre est voué à être engloutie sous les eaux. Yasin AKGUL / AFP

    La petite cité de Hasankeyf, habitée depuis 12 000 ans, est vouée à disparaître dans les prochains mois sous un lac artificiel. Les défenseurs de la ville antique ont organisé ce samedi 14 septembre une journée mondiale d’action sur les réseaux sociaux.

    Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

    « Il n’est pas trop tard pour Hasankeyf », c’est ce qu’ont proclamé en turc sur les réseaux sociaux, à 20 heures précises et pendant toute la journée, des centaines d’internautes, partageant parfois des dessins.

    Il n’est peut-être pas trop tard mais les défenseurs de Hasankeyf, cité antique douze fois millénaire et située dans le sud-est à majorité kurde de la Turquie, affrontent une course contre la montre. Ils ont tenté une fois de plus – peut-être l’une des dernières – d’alerter l’opinion, à défaut de convaincre le gouvernement turc.

    Cet été, les autorités ont commencé à remplir un gigantesque barrage hydroélectrique situé en aval du site. Bientôt, ses eaux engloutiront les trésors de Hasankeyf, vestiges des civilisations qui ont prospéré dans cette ville traversée par le Tigre. Le gouvernement argue que ce projet fournira l’énergie et l'irrigation nécessaires au développement économique du sud-est.

    Mais pour les archéologues, les défenseurs de l’environnement et les habitants de la région, la mise en eau de ce barrage est une catastrophe. Au moins 60 000 personnes vont être déplacées, dont 3 000 à Hasankeyf même. Une délégation du principal parti d’opposition turc, en visite sur place, a réclamé le classement du site au patrimoine mondial de l’Unesco.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.