GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: les eurodéputés entre lassitude et exaspération

    media Michel Barnier, le négociateur de l'Union européenne sur le Brexit, à Bruxelles le 12 septembre 2019. JOHN THYS / AFP

    Brexit... Le mot deviendra-t-il synonyme de crise insoluble dans le vocabulaire courant ? Pour l'instant, toujours pas de solution en vue au blocage sur l’accord de sortie du Royaume-Uni. Le sujet est au menu des députés européens ce mercredi 18 septembre. Les élus reçoivent l’actuel président de la Commission Jean-Claude Juncker, puis ils débattront avec Michel Barnier, qui rendra compte des récentes discussions avec Boris Johnson. Les eurodéputés réaffirmeront leur hostilité au « no deal », même si une sortie sans accord semble de plus en plus probable.

    Le jeune député britannique Magid Magid a l’air plutôt abattu ce mardi soir en sortant de la réunion du groupe écologiste. Michel Barnier est venu parler aux élus européens en amont du débat de ce mercredi matin. Les nouvelles de la rencontre avec le Premier ministre britannique ne sont pas bonnes.

    « On s’y attendait, confie Magid Magid. Au Royaume-Uni, Boris Johnson dit une chose, et la réalité est très différente. Il n’apporte aucun élément concret de négociation. Il va dire : « Il y a eu des progrès énormes ! » Mais en fait, on dirait qu’il ne veut pas d’accord. Ou s’il en veut un, ses demandes sont ridicules, hors de question. »

    L'eurodéputé aimerait un long délai supplémentaire, mais Michel Barnier ne lui a pas donné matière à espérer.

    « À présent, on se dirige tout droit vers une l’absence d’accord avec l’Union européenne, poursuit Magid Magid, et vers le fait que Boris Johnsonpuisse se retrouver en prison. Donc cette rencontre ne me rend pas optimiste. Même si Michel Barnier a dit qu’il voulait que l’Union européenne reste très liée au Royaume-Uni quoi qu’il arrive. Une position que je respecte, bien sûr. Quoi qu’il arrive, nous voulons rester liés. »

    Réaffirmer la position des 27

    L’attitude de Boris Johnson suscite chez beaucoup de députés européens une lassitude ou une exaspération croissante.

    « Il faut que Monsieur Johnson arrête de se mettre en position de coq, il n'y a pas d'autre mot, s'esclame Pascal Durand est député français du groupe Renew. Pour un Français, on a le droit de le dire ! Il se met en situaiton de coq et il vient nous dire : « Voilà ce qui va arriver ! » Non, Monsieur Johnson ! Notre rôle, c'est de réaffirmer que la position des 27 ne changera pas en fonction des humeurs de Monsieur Johnson. »

    Et de fait, l’heure ne semble pas aux concessions. De source diplomatique européenne, les équipes sont concentrées sur la préparation d’une sortie sans accord. La balle est dans le camp des Britanniques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.