GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: un chamane qui voulait exorciser Poutine envoyé en hôpital psychiatrique

    media Alexander Gabychev est parti à pied au printemps dernier d’Iakoutsk à 5000 kilomètres de Moscou (image d'illustration). Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 Generic

    En Russie, c’est une histoire à peine croyable : un chamane sibérien qui voulait exorciser Vladimir Poutine, Alexander Gabychev, est parti à pied au printemps dernier d’Iakoutsk à 5 000 kilomètres de Moscou. Il ambitionnait de rejoindre la capitale russe pour y organiser une cérémonie de « bannissement » du président russe. Interpellé jeudi 19 septembre sur les bords du lac Baïkal il a été interné dans un hôpital psychiatrique.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    Il traînait sa charrette à bras, sur les chemins de terre, et le long des routes nationales russes. Au rythme de 20 kilomètres par jour, Alexandre Gabychev espérait arriver à Moscou en 2021.

    Mais son périple entamé au printemps dernier, pour exorciser Vladimir Poutine, n’a pas manqué d’attirer l’attention des autorités. De même que ses déclarations sur le caractère « démoniaque » du président russe.

    Alors qu’il campait avec plusieurs de ses disciples non loin du lac Baïkal, le chamane a finalement été arrêté en pleine nuit par les forces de police, puis interné en hôpital psychiatrique. Selon les autorités d’Iakoutie, sa région d’origine, il s’agit de mener une simple expertise – afin de lui apporter éventuellement une assistance médicale.

    Mais de nombreuses voix en Russie s’indignent du traitement réservé au chamane, un traitement digne de l’époque soviétique, s’insurge ainsi l’opposant Alexei Navalny. De son côté l’ONG Amnesty International dénonce une réaction « grotesque » des autorités russes, et réclame la libération immédiate du chamane sibérien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.