GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    En Russie, la mobilisation inédite des prêtres orthodoxes

    media Père Oleg Batov, l'un des signataires de la lettre de soutien aux manifestants incarcérés. Photo Daniel Vallot/RFI

    C’est une initiative sans précédent en Russie. Plus de 180 prêtres orthodoxes ont apporté leur soutien aux manifestants arrêtés l’été dernier à Moscou, et condamnés à de lourdes peines de prison. Dans une lettre ouverte qui a fait beaucoup de bruit en Russie, ces prêtres demandent à la justice de revenir sur ces condamnations. Rencontre avec l’un de ces religieux qui ont pris fait et cause pour les manifestants.

    Nous sommes dans une petite église du centre de Moscou, à quelques encablures du Kremlin. La prière se déroule dans la crypte, en sous-sol, quelques dizaines de fidèles sont agenouillés. À la fin de la liturgie, nous rencontrons le père Oleg, l’un des premiers à avoir signé la lettre ouverte de soutien aux manifestants.

    « Je l’ai fait par compassion pour ces innocents qui se retrouvent en prison. Et aussi parce que je voudrais une meilleure justice dans notre pays. Lorsque des policiers sont condamnés, la peine est symbolique. Et là pour de simples manifestants, ou pour un gobelet en plastique jeté vers les forces de l’ordre, les peines de prison sont très sévères. » 

    À écouter et lire aussi : Russie: une journaliste radio risque sept ans de prison

    Il est très rare en Russie que des prêtres orthodoxes osent intervenir de façon aussi directe dans le débat public. Et l’initiative est d’autant plus courageuse que l’Église orthodoxe est considérée comme un allié du Kremlin et de Vladimir Poutine.

    « Comme vous le voyez, je n’ai pas peur. Ces derniers jours, j’ai reçu énormément de soutien, énormément de commentaires positifs. Il y a eu des critiques aussi bien sûr, mais la plupart des messages sont pour nous soutenir. Ce qui m’a le plus étonné, c’est le nombre de signataires. On est passé d’une quarantaine au début à plus de 180. »

    Sans surprise, la lettre de soutien aux manifestants incarcérés a suscité un débat houleux au sein du clergé orthodoxe. Mais après avoir condamné l’initiative des prêtres signataires, le patriarcat a finalement adopté une position plus nuancée, et a même reconnu les défauts du système judiciaire russe.

    À lire aussi : Russie: 20 000 manifestants pour la libération des «prisonniers politiques»

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.