GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Europe

    À Naples, le Mouvement 5 étoiles souffle ses dix bougies

    media Le chef de file du Mouvement 5 étoiles Luigi Di Maio, ici en octobre 2018 à Rome. Alberto PIZZOLI / AFP

    Fondé en 2009 par l’humoriste Beppe Grillo et Gianroberto Casaleggio, expert en informatique considéré comme l’inventeur d’un populisme 2.0, le Mouvement 5 étoiles a fêté ce samedi 12 octobre ses dix ans à Naples. Un de ses fiefs électoraux.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    L’époque du « Va fa ! » (« va te faire voir »), lancé aux élites sur des places publiques bondées, est loin derrière le M5S. Le mouvement cofondé par l'humoriste Beppe Grillo est au pouvoir depuis un an et demi et son score historique (plus de 32 %) aux législatives de 2018. Après l'avoir partagé pendant 14 mois avec la Ligue de Matteo Salvini, il a noué un pacte gouvernemental avec le Parti démocrate de centre gauche.

    Pour son jeune chef politique, le Napolitain Luigi Di Maio, soutient que ce parti inclassable incarne encore la plus grande innovation politique en Italie. « Les résultats que nous avons obtenus n’ont pas résolu tous les problèmes. Mais dix ans de Mouvement ont transformé pour toujours la politique du pays. Et cela surtout grâce à notre force de volonté », déclare-t-il.

    De la force de volonté, il en faudra beaucoup, car le Mouvement a perdu six millions d’électeurs. Il recueille actuellement 18,8 % des intentions de vote, contre 20 % pour le PD et 32 % pour la Ligue. De quoi faire remonter sur scène son cofondateur, qui s’était fait très discret ces derniers mois. « Nous avons changé et ce changement est juste. Quand on entend le secrétaire du Parti démocrate dire : "l’un vaut l’autre", c’est merveilleux ! Car il est en train de suivre notre concept selon lequel "un vaut un" ! », s'enthousiasme Beppe Grillo.

    On a pu aussi entendre à Naples le chef du gouvernement Giuseppe Conte, qui a saisi l’occasion pour demander que l’Union européenne parle « d’une seule voix afin de stopper l’offensive turque en Syrie ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.