GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Europe

    Nouvel incendie dans un camp de réfugiés sur l'île grecque de Samos

    media Un incendie a détruit une partie d'un camp de migrants surpeuplé sur l'île grecque de Samos, le 14 octobre 2019. Photo MSF.

    En Grèce, deux semaines après l’incendie qui a touché le camp de Moria à Lesbos, c’est cette fois le camp de réfugiés de Vathy sur l’île de Samos qui a été frappé par les flammes la nuit dernière, peu après que des heurts ont éclaté entre migrants. Trois migrants ont été blessés rapportent les agences de presse. 

    De notre correspondant à AthènesJoël Bronner

    Lesbos, Samos, Chios, Leros et Kos : chacune de ces cinq îles grecques proches de la Turquie abrite officiellement un camp de réfugiés, un « hotspot » comme les appelle l’administration. Des centres qui enregistrent les migrants à leur arrivée sur le sol européen et où ces derniers démarrent généralement une procédure de demande d’asile

    Comme à Lesbos, le camp de Samos est lui aussi surpeuplé. Près de 6 000 personnes y sont actuellement recensées pour à peine plus de 600 places prévues, soit près de 10 fois ses capacités d’accueil. Une situation qui place les différents camps de réfugiés grecs au bord de l’implosion.

    Ces camps ont été progressivement mis en place après la vague migratoire de 2015, où près d’un million de réfugiés sont arrivés en Europe. En mars 2016, un accord entre l’Union Européenne et Ankara - qui prévoit notamment le renforcement du contrôle des frontières turques a considérablement réduit le nombre d’arrivées en Grèce.

    Or, depuis cet été, les autorités constatent un regain du nombre de bateaux qui accostent sur ses côtes. Près de 40 000 demandeurs d’asile, Afghans et Syriens en tête, ont ainsi été recensées sur les îles grecques cette année. 

    Le récent conflit initié par Ankara en Syrie fait craindre que ce nombre de réfugiés continue à augmenter. Un risque pour ces camps grecs largement saturés où les tensions sont déjà réelles, comme le rappelle l’incendie qui vient de frapper le camp de Samos.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.