GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les nationalistes ukrainiens défilent contre la capitulation face à la Russie

    media Le 14 octobre se tenait à Kiev, la journée nationale des défenseurs de la patrie, un rassemblement nationaliste. Reuters

    Depuis plusieurs semaines, la France et l’Allemagne, font pression sur Kiev, pour relancer les accords de Minsk, et tenter de mettre fin au conflit dans le Donbass. Le mot qui fâche, en Ukraine, en ce moment, c’est la « formule Steinmeier », un plan franco-allemand de règlement du conflit, qui pour beaucoup d’Ukrainiens, signifie la capitulation face à la Russie.

    De notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

    Tous les ans, des milliers de patriotes, de nationalistes, mais aussi l’arrière-ban de l’extrême-droite se réunissent dans le centre de Kiev, pour célébrer les combattants qui se battent pour l’indépendance de l’Ukraine. Cette année, le mot d’ordre, c’est « Non à la formule Steinmeier », un plan qui pour beaucoup d’Ukrainiens, s’assimile, à une capitulation face à la Russie.

    C’est en tout cas ce que pense Oksana, une habitante de Kiev : « Dans les accords de Minsk, il n’y a pas de mention de la formule Steinmeier, nous explique t-elle. Les choses sont claires, il s’agit de la sécurité, du retrait des forces armées, le contrôle par l’Ukraine de la frontière avec la Russie, et après les élections. Ce que propose monsieur Zelenskiy, c’est d’abord les élections, et après la sécurité. Ça n’a pas de sens. Ça veut dire des élections sur des territoires occupés ».

    Le président Zelenskiy s’est quant à lui rendu lundi dans le Donbass pour célébrer la journée des combattants,  mais beaucoup de soldats, de patriotes, ne lui font pas confiance pour s’affirmer vraiment, comme un défenseur de la nation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.