GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Europe

    Manifestations en Catalogne: les Barcelonais excédés par les débordements

    media Des étudiants manifestent le 17 octobre 2019 à Barcelone. Pau Barrena / AFP

    Depuis l'annonce du verdict contre les ex-dirigeants indépendantistes, des heurts éclatent dans les rues de Barcelone entre manifestants indépendantistes et forces de l'ordre tous les soirs depuis le 14 octobre. Une grande manifestation est prévue ce 18 octobre et les habitants excédés par les barricades et les voitures brûlées craignent de nouveaux débordements.

    Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

    Dans la rue Roger de Flor, en plein coeur de Barcelone, les voisins et curieux regardent consternés les restes de voitures calcinées. La veille, une nouvelle nuit d'affrontements entre jeunes cagoulés et force de l'ordre dans leur quartier a été particulièrement violente.

    Alicia Esteve vit à quelques dizaines de mètres de là. Ce matin, elle est descendue voir avec sa fille adolescente ce qu'il reste de la barricade incendiée. Pour elle, le manque d'entente entre les gouvernements catalan et espagnol complique la gestion de cette crise. « J'ai la rage et je suis inquiète, déclare-t-elle. Surtout inquiète quant à la suite de tout ça ».

    « Les violents n'ont pas leur place en démocratie »

    Ce qui avait commencé comme de simples manifestations indépendantistes s'est soldé par une centaine de personnes arrêtées et plus de 300 blessés entre manifestants et policiers depuis le lundi 14 octobre.

    Un constat désolant pour Angel Garcia, apolitique, qui travaille dans le quartier. « C'est triste, déplore-t-il. On ne devrait pas arriver à ces extrêmes. Les violents n'ont pas leur place en démocratie ».

    Ce vendredi 18 octobre, une grève générale et de nouvelles manifestations sont prévues à Barcelone. En prévision des débordements, le gouvernement espagnol a envoyé 200 policiers supplémentaires dans la région, lesquels s'ajoutent aux près de 2 000 déjà envoyés en renfort la semaine dernière.

    ► À lire aussi : Catalogne: troisième nuit de manifestations, Quim Torra condamne les violences

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.