GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le médecin de Donald Trump écarte toute «spéculation» sur une douleur à la poitrine
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Europe

    Allemagne: le ralentissement de la croissance n’alarme pas le gouvernement

    media L’industrie automobile allemande n'est pas au mieux en ce moment. PATRIK STOLLARZ / AFP

    En Allemagne, la croissance ralentit. Le gouvernement vient, une nouvelle fois, d’abaisser ses prévisions mais, pour l’État allemand, il n’y a pas de risque de crise économique.

    Ce ralentissement était attendu, mais il est plus dur que prévu. Berlin prévoit une croissance, de 1% pour 2020, au lieu de 1,5% attendu. Ce coup de mou s’explique par les incertitudes liées au Brexit, et par les tensions commerciales mondiales.

    L’industrie automobile allemande paie la guerre des tarifs entre la Chine et les États-Unis, ses deux principaux clients. Les ventes chutent, surtout en Chine, qui représente 40% des ventes du groupe Volkswagen.

    La France « locomotive » européenne

    Autres indicateurs dans le rouge : le secteur des services montre des signes de faiblesse, et la consommation des ménages est en berne. Ces mauvais chiffres n'inquiètent pas, pour autant, le gouvernement, pour qui, il n’y a pas de risque, de crise économique. Un tableau économique qui pourrait, encore, s'assombrir, avec les nouvelles tensions du marché du pétrole.

    Face à son voisin allemand, la France résiste mieux. Pour la première fois depuis quinze ans, elle devient la « locomotive » économique européenne. Et devrait, encore, le rester l’année prochaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.