GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Un Chinois de l’institut Confucius de Bruxelles banni de l’espace Schengen

    media Le politologue Xinning Song était dans le collimateur de la Sûreté de l'État, le service de renseignements civil en Belgique, pour atteinte à la sécurité nationale. DR wikipedia

    On l’a appris ce mercredi 30 octobre : un universitaire chinois qui dirigeait l’institut Confucius de Bruxelles a été privé de visa par la Belgique. Et il est interdit de séjour pour huit ans dans les pays de l’espace Schengen. Xinning Song affirme qu’il est accusé d’espionnage, une accusation qu’il rejette.

    L’institut Confucius de Bruxelles avait été lancé en 2015 lors d’une cérémonie réunissant le Premier ministre belge et son homologue chinois. Quatre ans plus tard, son directeur, un habitué de la Belgique depuis 2007, est interdit de visa par Bruxelles et ne peut plus séjourner dans les 26 pays de l’espace Schengen.

    Selon la presse belge, Xinning Song est accusé d’avoir servi de recruteur pour les renseignements chinois et d’avoir engagé des informateurs parmi les communautés d'étudiants et d'hommes d’affaires chinois en Belgique.

    Des accusations que Xinning Song rejette catégoriquement. Dans le quotidien Hongkongais South China Morning Post, il affirme qu'en avril dernier les renseignements américains lui ont demandé de collaborer avec eux, et que son refus immédiat pourrait expliquer cette décision de la Belgique de lui retirer son visa et cette interdiction de séjourner dans l’espace Schengen, contre laquelle il fait appel.

    Il existe dans le monde environ 500 instituts Confucius, chargés de diffuser la langue et la culture chinoise, sur le même modèle que les Alliances françaises. Certains ont déjà été soupçonnés, notamment en Australie et aux États-Unis, de faire la propagande du régime communiste dans les universités étrangères, ce dont Pékin s'est toujours défendu. Ces dernières années plusieurs de ces instituts ont fermé en Europe : aux Pays-Bas, en Suède et en France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.