GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: la publication d'un rapport sur une possible ingérence russe bloquée

    media Le rapport devait recevoir le feu vert de Boris Johnson avant d’être publiée cette semaine. (image d'illustration) REUTERS/Peter Nicholls/File Photo

    Downing Street a bloqué la publication d’un rapport parlementaire potentiellement explosif sur la menace d’ingérence de la Russie dans le processus démocratique britannique. Boris Johnson veut reporter la publication après le scrutin du 12 décembre mais cette décision inhabituelle est vivement critiquée à Westminster.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Le dossier d’une cinquantaine de pages a été rédigé par la commission parlementaire chargée des questions de sécurité et du renseignement. Il a examiné à la loupe les accusations d’ingérence de Moscou dans le référendum de 2016 et ses efforts pour influencer le résultat en faveur du Brexit.

    Le rapport s’est notamment penché sur l’injection de fonds russes dans la politique britannique en général et au sein du parti conservateur en particulier. Une dernière mouture de ce document, déjà approuvée par les services de renseignement britanniques, devait recevoir le feu vert de Boris Johnson avant d’être publiée cette semaine.

    Mais contrairement au protocole, Downing Street a refusé d’approuver le rapport avant la dissolution du Parlement mardi soir et empêche de fait que ses conclusions soient rendues publiques avant le scrutin anticipé du 12 décembre.

    Le président de la commission parlementaire, Dominic Grieve a immédiatement condamné cette décision et a mis sérieusement en doute la véracité des raisons invoquées pour bloquer ce rapport. Ancien élu conservateur pro-européen, Dominic Grieve a été éjecté du parti pour s’être rebellé contre le gouvernement.

    Comme de nombreux députés de l’opposition, il accuse Boris Johnson, l’une des principales figures pro-Brexit en 2016, de chercher à étouffer l’affaire de peur que des révélations gênantes n'entachent sa campagne et amoindrissent ses chances de remporter les élections du 12 décembre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.