GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    Europe

    Ukraine: un désengagement militaire sans précédent continue dans l’est du pays

    media Militaires de la République populaire autoproclamée de Donetsk près de la ligne de contact avec les forces armées ukrainiennes (illustration). REUTERS / Alexander Ermochenko

    Un désengagement militaire inédit se poursuit dans l’est de l’Ukraine. À la mi-journée, les troupes ukrainiennes d’un côté, et les forces pro-russes et russes de l’autre, ont commencé l’évacuation simultanée de leurs positions respectives. C’est un nouvel effort pour réduire les tensions le long de la ligne de front.

    De notre correspondant à Kiev,  Sébastien Gobert

    Une fusée verte lancée en plein air, et les belligérants d’un côté et de l’autre commencent à retirer leurs mitrailleuses, mortiers et autres équipements offensifs. Le retrait et le démantèlement des fortifications vont s’étaler sur 25 jours.

    À terme, ce sera une bande de terre d’un kilomètre autour du village de Petrivske qui sera complètement démilitarisée.

    ►À lire aussi : Dans l'est de l'Ukraine, les belligérants amorcent un désengagement historique

    Cette initiative est voulue par le président Volodymyr Zelenskiy afin de diminuer les duels d’artillerie qui déchirent les nuits de la région depuis des années. Ce retrait ne va pourtant pas de soi. Il a été reporté par deux fois en raison de violences persistantes.

    Processus fragile

    Des habitants et des militaires craignent que cet abandon des positions ne donne la possibilité aux forces pro-russes et russes de lancer de nouvelles offensives. Les mêmes craintes peuvent être entendues de l’autre côté.

    Le processus est d’autant plus fragile qui a les trois zones aujourd’hui démilitarisées ne sont que des points très isolés sur les 400 kilomètres de ligne de front. Les hostilités se poursuivent ailleurs. Deux soldats ukrainiens du génie ont perdu la vie dans les dernières 48 heures.

    La guerre dure depuis 2014 et a déjà fait plus de 13 000 victimes selon l’ONU. C’est peut-être un pas de plus vers la reprise des négociations politiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.