GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: l'armée refuse la livraison de deux Airbus A400M

    media Un Airbus A400M, ici, posé sur le tarmac de l'aéroport de Santiago, au Chili, le 26 mars 2012 (Photo d'illustration). CLAUDIO SANTANA / AFP

    L'armée de l'air allemande ne veut pas des deux nouveaux avions de transport militaire A400M qu’Airbus devait lui livrer. Des problèmes techniques empêchent les appareils d'être opérationnels pour Berlin. 

    De notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    On l’appelle « Pannenflieger » ou « l’avion en panne ». De mauvaises langues interprètent le M dans son nom par autre chose que « militaire ». Sur les 31 avions déjà livrés à l’Allemagne, environ la moitié cet automne pouvaient voler. Pourtant Berlin en a besoin régulièrement pour les transports de soldats et de matériels, notamment vers le Mali.

    ► À écouter aussi : L'A400M dans les rouages de l'opération « Barkhane »

    L’armée de l’air allemande a annoncé ce mercredi qu’elle renonçait à prendre livraison de deux nouveaux A400M qui devaient lui être livrés par Airbus. La Luftwaffe estime que les problèmes techniques notamment au niveau des hélices ne répondent pas aux termes du contrat conclu avec le fabricant.

    Contrôles des avions

    Pour le ministère de la Défense à Berlin, Airbus doit garantir lors de la livraison que l’A400M est opérationnel à 100 % ce qui n’est donc pas le cas d’où le refus des autorités allemandes de prendre réception des deux nouveaux appareils. La Bundeswehr va procéder à des contrôles des 31 avions dont elle dispose déjà soit au moins 30 heures par appareil. Malgré tout, les vols de la Luftwaffe prévus pourront être assurés.

    La décision allemande s’ajoute à une longue liste de problèmes depuis la livraison du premier A400M à la Bundeswehr il y a cinq ans auxquels s’ajoutent de nombreux problèmes pour d’autres matériels. Et ce alors que la nouvelle ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer souhaite développer les participations allemandes à des interventions internationales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.