GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Près de 6000 agressions sexuelles signalées à Uber aux Etats-Unis en 2017-2018 (officiel)
    Europe

    Royaume-Uni: Johnson et Corbyn s'affrontent dans un premier débat télévisé

    media Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn se sont écharpés mardi soir sur le Brexit, pour leur premier débat télévisé, espérant grappiller quelques voix avant les législatives du 12 décembre. Jonathan Hordle/ITV/Handout via REUTERS

    Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn se sont affrontés mardi soir lors d’un premier débat télévisé. C’était la première fois que les dirigeants des deux principaux partis britanniques se retrouvaient seuls face-à-face, avec l’espoir d’arracher quelques points supplémentaires en vue des élections du 12 décembre, dominées par le Brexit.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Pas d’énorme faux-pas ni de coup fatal porté par l’un ou par l’autre durant ce tout premier duel. Trois thèmes ont dominé : le Brexit, l’honnêteté des candidats et le NHS. Boris Johnson est revenu sans cesse à la charge sur son accord de sortie, enjoignant à Jeremy Corbyn de clarifier sa position sur le sujet.

    « Nous sortirons sans faute le 31 janvier, car notre accord est prêt à mettre au four et c’est une nette différence face aux hésitations et délais avec Jeremy Corbyn qui ne peut même pas dire s’il ferait campagne pour rester ou sortir lors de son second référendum… », a lancé Boris Johnson.

    En retour le leader travailliste Jeremy Corbyn a accusé son adversaire de fausses promesses : « Quand vous dites que vous réglerez le Brexit, en réalité vous allez vous embarquer dans 7 années au bas mot de négociations avec les USA ; vous avez déjà indiqué que vous alliez conclure un accord sur le modèle canadien qui a pris 7 ans avec Bruxelles, donc, le Brexit ne sera pas réglé en quelques mois et vous le savez parfaitement… »

    La question de la sincérité des deux dirigeants est revenue à plusieurs reprises et donné lieu à des railleries désabusées parmi l’audience. Boris Johnson espérait creuser l’écart déjà avéré avec Jeremy Corbyn qui en retour voulait tenter une percée décisive. Mais aucun n’a vraiment convaincu, l’électorat semblant résigné à voter plus par défaut que par réel enthousiasme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.