GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    UE: la nouvelle Commission vise Google et sa collecte de données

    media En 2017, Alphabet, la maison-mère de Google a déjà dû verser 8,2 milliards d'euros à Bruxelles. REUTERS/Aly Song

    La nouvelle Commission européenne qui vient d'entrer en fonction ne relâche pas la pression sur les grands groupes du numérique. Google, le principal moteur de recherches mondial, et filiale d'Alphabet, fait en ce moment l'objet d'une enquête préliminaire a révélé ce week-end l'agence Reuters.

    L'investigation en cours concerne la manière dont Google collecte et revend les données des utilisateurs européens, notamment dans pour les services publicitaires. Elle entre dans le cadre d’une plus vaste enquête antitrust de l’Union européenne qui a déjà condamné Alphabet ces deux dernières années.

    Depuis 2017, la société-mère de Google a déjà dû verser 8,2 milliards d'euros à Bruxelles. D'une part, pour abus de position d'Android, son système d’exploitation pour smartphones et d'autre part, pour avoir violé les lois antitrust avec sa régie publicitaire Adsense.

    ► À écouter aussi : L’amende infligée à Google par la Commission européenne est-elle dissuasive?

    Est-ce à dire que Google n'a rien entrepris depuis deux ans pour réformer son fonctionnement ? La semaine dernière, une quarantaine d'entreprises se sont plaintes auprès de Bruxelles au sujet des services publicitaires de Google dont l'algorithme serait loin d'être neutre selon ces entreprises. 

    Alimenter l’algorithme

    D'après Reuters, qui a révélé cette nouvelle enquête, la Commission s'intéresserait à la manière dont Google collecte et utilise les données des utilisateurs qui viennent ensuite alimenter le fameux algorithme. La Commission a adressé des questionnaires à Alphabet concernant les données issues des navigateurs, des publicités en ligne, des publicités ciblées, ou encore les services d'authentification.

    La même suspicion prévaut aux États-Unis où des enquêtes anti-trusts visent Google dans quasiment tous les États mais aussi au niveau fédéral. Dans un communiqué le groupe se défend : il utilise les données seulement pour améliorer ses services et les utilisateurs gardent toujours la main sur leurs données.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.