GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Olga Neuwirth, première compositrice à être accueillie à l’Opéra de Vienne

    media L'Opéra de Vienne, le Wiener Staatsoper (photo d'illustration) JOE KLAMAR / AFP

    Alors que l’Opéra de Vienne, réputé dans le monde entier, fête cette année ses 150 ans, il accueille pour la première fois un opéra composé par une femme : Orlando, de l’Autrichienne Olga Neuwirth et adapté du roman éponyme de Virginia Woolf.

    Avec notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace

    Olga Neuwirth se réjouit d’être la première femme à composer un opéra pour le célèbre Wiener Staatsoper, mais elle n’oublie pas qu’il a fallu attendre 150 ans pour que cela arrive. « Le monde de la musique classique est très conservateur, c’est un monde où on fait difficilement confiance, surtout aux femmes compositrices donc j’espère que les choses vont changer, car il est temps ».

    La compositrice explique avoir eu envie de bousculer l'institution lorsqu'on lui a demandé de livrer une commande à l'Opéra de Vienne. « Les systèmes prennent fin et quand on arrive à cette fin, on peut donner aux choses une direction différente, plus d’ouverture », précise Olga Neuwirth.

    Un opéra qui bouscule les genres

    Olga Neuwirth a fait le choix d’adapter le roman de Virginia Woolf Orlando, publié en 1928, où l’on suit un héros atypique qui traverse les siècles et se réveille un beau jour en femme. Une œuvre qui questionne l’identité et le genre, ce qui a intéressé la compositrice autrichienne.

    « Virginia Woolf remet en cause le système binaire hommes-femmes et ouvre la question de la fluidité du genre. Ce sujet est important, car il y a de nouveau aujourd’hui des réactions violentes à propos de la manière dont un homme ou une femme est censé se comporter. En tant qu’artiste on ne peut pas changer les choses, mais on soulève des questions ».

    À l’instar de la compositrice, les fonctions clés de la création du spectacle – costume, écriture et mise en scène – sont également confiées à des femmes. La première représentation d'Orlando a lieu le dimanche 8 décembre 2019 à l'Opéra de Vienne.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.