GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Boris Johnson en Irlande du Nord pour rencontrer le nouvel exécutif

    media Boris Johnson à table avec la nouvelle Première ministre unioniste Arlene Foster (DUP) (d) et la vice-Première ministre républicaine Michelle O'Neill (Sinn Féin), (g) nommées samedi lors de la reprise des travaux de l'Assemblée. Liam McBurney/Pool via REUTERS

    En visite à Belfast pour marquer la réouverture du Parlement nord-irlandais de Stormont, Boris Johnson s’est félicité du retour de la dévolution dans la province britannique. Le Premier ministre a rencontré les nouvelles dirigeantes de l’Assemblée et son homologue Leo Varadkar venu de la République d’Irlande voisine. Reste pourtant un gros point d'interrogation : quel soutien financier Londres est-il prêt à apporter à la région ?

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    Après les discussions ardues qui ont abouti à l’accord conclu vendredi dernier entre les unionistes protestants et les républicains catholiques, la journée de lundi était surtout symbolique.

    Les Premiers ministres britannique et irlandais ont fait le déplacement à Stormont pour écrire un nouveau chapitre de l’avenir de la province nord-irlandaise. Jamais avare de superlatifs, Boris Johnson a salué un « merveilleux compromis » trouvé entre le DUP et le Sinn Féin et fait vœu de les soutenir.

    Le dirigeant a appelé les deux principaux partis à s’atteler à la tâche avec en priorité l’amélioration des services publics, notamment le secteur de la santé et les écoles.

    Mais la grande question est de savoir combien d’argent le gouvernement de Londres va allouer à la province en souffrance depuis trois ans et depuis la crise déclenchée par l’effondrement de ses institutions.

    Le chiffre de plus de 2 milliards d’euros circule pour amorcer la remise en état des services publics dans la région. Mais Boris Johnson s’est bien gardé de confirmer la somme, affirmant que ce n’était pas « simplement une question d’argent, mais de leadership ».

    Néanmoins le nouvel exécutif de Stormont n’a aucunement l’intention de relâcher la pression et fera tout pour que le gouvernement britannique ne revienne pas sur ses promesses.

    À lire aussi : Les Nord-Irlandais partagés sur l’accord conclu entre unionistes et républicains

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.