GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Europe

    L’Ukraine peine à former un gouvernement, la diplomatie à l’œuvre

    media La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton (D) et le président par intérim Oleksandre Tourtchinov. Kiev, le 25 février 2014. EUTERS Ukrainian Parliament Press-Service/Anastasiya Sirotkina

    Le Parlement ukrainien veut traduire Viktor Ianoukovitch devant la Cour pénale internationale pour « crimes graves ». Le président destitué reste introuvable, il a été vu pour la dernière fois en Crimée ; un mandat d'arrêt a également été lancé contre lui. L'opposition qui a pris le pouvoir peine pour le moment à former un nouveau gouvernement. Ce gouvernement devait être annoncé ce mardi 25 février, l'annonce a finalement été repoussée à ce mercredi soir, selon un député. En attendant, le ballet diplomatique se poursuit. Depuis hier à Kiev, Catherine Ashton multiplie les rencontres. Mercredi, c’est le numéro deux de la diplomatie américaine William Burns qui sera sur place.

    Avec notre envoyée spéciale à Kiev, Anastasia Becchio

    Le contretemps illustre la difficulté pour les trois principaux partis d’opposition, désormais au pouvoir, qui représentent un spectre très large, à s’entendre. Les marchandages se poursuivent pour former une équipe qui fasse consensus et la chose est délicate entre les ambitions politiques des uns, et les attentes de la rue qui, elle, rejette les personnalités du passé.

    A Kiev, la candidature Klitschko fait débat

    Reportage

    26/02/2014 - par Anastasia Becchio Écouter

    Plusieurs noms ont circulé ces derniers jours pour le poste de Premier ministre, et en particulier celui de l’ancien ministre des Finances Arseni Iatseniuk, mais celui-ci, tout comme Vitali Klitschko, pourrait vouloir réserver ses forces pour la présidentielle du 25 mai. L’ancien boxeur n’a d’ailleurs pas attendu. Klitschko a annoncé mardi sa candidature à la présidentielle. Il fait partie des interlocuteurs de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton qui était à Kiev ce mardi.

    Le ballet diplomatique se poursuit

    En un peu plus de vingt-quatre heures, Catherine Ashton a multiplié les rencontres : avec Oleksandre Tourtchinov, le président de la Rada, qui assure la fonction de chef de l’Etat par intérim, ou encore les trois figures de la contestation anti-Ianoukovitch.

    La diplomate européenne a aussi rencontré le ministre par intérim des Finances, Iouri Kolobov, qui expliquait lundi que l’Ukraine avait besoin de 35 milliards de dollars pour la période 2014-2015 pour ne pas sombrer.

    Au cours d’une conférence de presse, la chef de la diplomatie européenne ne s’est pas trop appesantie sur les aspects financiers, se bornant à annoncer que des plans d’aide avaient été lancés et que les discussions étaient en cours, notamment avec le FMI. Elle a insisté sur la nécessité de décider rapidement de la composition du nouveau gouvernement d’union nationale. C'est lui qui sera l’interlocuteur des organisations internationales.

    Un message de fermeté à la Russie

    Catherine Ashton n’a pas caché ses craintes pour l'intégrité territoriale de l'Ukraine. La crise de ces derniers mois a creusé le fossé entre l'Est et l'Ouest, entre russophiles et nationalistes. Elle a plaidé pour le « maintien de l'intégrité territoriale, de l'unité et de l'indépendance de l'Ukraine ».

    A (RE) LIRE : La Russie hausse le ton à propos de l'Ukraine

    Parmi les questions qui inquiètent : la réaction très négative de Moscou. Au cours d'un point presse, Catherine Ashton a adressé un message de fermeté à la Russie. La haute diplomate européenne a souligné qu’il était important que la Russie apporte aussi tout son soutien à son voisin, pour qu’il puisse aller de l’avant « de la manière qu'il souhaite ». Au cours d'un point presse, Catherine Ashton a adressé un message de fermeté à la Russie :

    Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne 26/02/2014 - par Anastasia Becchio Écouter

    « Je suis en contact régulier avec la Russie, j’ai parlé récemment au ministre des Affaires étrangères, M. Lavrov. Nous savons et nous comprenons qu’il y a des liens commerciaux très forts qui unissent l’Ukraine et la Russie et que ces liens doivent perdurer. Et ce message doit être très clair. Nous pensons aussi qu'il est très important d'adresser un message fort à propos de l'intégrité territoriale, de l'unité et de l'indépendance de l'Ukraine. Et je pense que la Russie, en tant que voisin de l'Ukraine, lui apporte aussi son soutien pour faire en sorte que le pays puisse aller de l'avant de la manière qu'il souhaite ». 

    Le Parlement ukrainien appelle la CPI à poursuivre Viktor Ianoukovitch

    Cent morts, deux mille blessés dont cinq cents dans un état grave, c’est le bilan de trois mois de contestation qui se sont achevés dans un bain de sang la semaine dernière. Enlèvements de militants torturés et mis à mort, passage à tabac de nombreux manifestants. « Le pouvoir aurait fait un usage sans précédent de groupes criminels organisés contre ses opposants », selon un texte voté à une très large majorité par le Parlement ukrainien.

    Des poursuites? Les Ukrainiens donnent leur avis

    Micro-trottoir

    26/02/2014 - par RFI Écouter

    Des accusations qui devront être étayées pour permettre au procureur de la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête. Le procureur doit recevoir auparavant l’autorisation des juges de la Chambre préliminaire. La politique pénale du Bureau du procureur consiste à concentrer ses enquêtes sur les individus ayant la plus lourde responsabilité dans ces crimes, en l'occurrence c'est bien l'ancien chef de l'Etat ukrainien Viktor Ianoukovitch qui devrait être poursuivi.

    L'Ukraine n'est pas membre de la Cour pénale internationale, mais les poursuites sont recevables puisque c'est un Etat qui le réclame.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.