GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: combats meurtriers à Sloviansk

    media Un soldat ukrainien, sur un check-point près de Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, le 3 mai. REUTERS/Baz Ratner

    Quatre jours après l’offensive lancée par Kiev sur les bastions séparatistes de l’est de l’Ukraine, les combats ont redoublé d’intensité ce lundi 5 mai à Sloviansk. Le gouvernement de Kiev fait état de combats intenses et meurtriers. La Russie, de son côté, a évoqué des violations « massives » des droits de l’homme dans un rapport publié ce lundi.

    Le déroulement des faits minute par minute (horaires en temps universel)

    13h25 : Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, offre sa médiationdans la criseukrainienne.

    12h20 : Le ministère de l'Intérieur ukrainien annonce dans un communiqué la mort de quatre membres des forces de l'ordre dans les combats contre les pro-Russes de Sloviansk. Une trentaine d'autres auraient été blessés dans ces violences. Le ministère assure que les rebelles utilisent la population comme « bouclier ». Ces derniers auraient, d'après le communiqué, incendié des maisons, faisant des victimes.

    10h53 : La Commission européenne annonce que le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk sera reçu à Bruxelles le 13 mai pour envisager les mesures de soutien à Kiev.

    10h35 : « Rien ne doit pouvoir entraver » l'élection présidentielle en Ukraine, a estimé le président français François Hollande, lors d'une conférence de presse ce matin avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe. La France critique ce qu'elle appelle la position contradictoire de la Russie qui s'oppose à l'élection présidentielle du 25 mai en Ukraine et qui appelle à voter pour Bachar el-Assad dans un mois en Syrie.

    10h23 : « Nos adversaires sont bien entraînés et bien équipés », a déclaré Stepan Poltorak, chef de la Garde nationale ukrainienne, présent à Sloviansk aux côtés du ministre de l’Intérieur, Arsan Avakov. Selon lui, les séparatistes sont « coincés dans le centre » de la ville. « Les routes sont fermées, on ne laisse pas passer les civils », a-t-il ajouté. Il a par ailleurs affirmé que l’armée ukrainienne n’utilisera pas d’armes lourdes dans cette offensive.

    10h00 : Le ministre ukrainien de l’Intérieur, Arsen Avakov, a fait état de « combats intenses » en cours ce lundi matin près de Sloviansk, dans l’est. « Des morts » sont à déplorer, a affirmé le ministre ukrainien. Quelques minutes plus tôt, des journalistes de l'agence de presse Reuters ont constaté d'importants mouvements de troupes et de blindés à Sloviansk, les séparatistes pro-russes fuyant la zone de combats, qui se trouvait jusqu'à maintenant dans les faubourgs de la ville.

    → A (RE)LIRE : Ukraine: après le drame d’Odessa, les insurgés reçoivent des renforts

    ■ Le bilan de ces derniers jours

    A Sloviansk, l'armée a coupé dimanche, le principal axe routier menant à la localité.
    Selon les témoins sur place, les combats se rapprochent du centre ville.

    A Donetsk, principale ville du bassin minier du Donbass, frontalier de la Russie, un millier de pro-russes ont tenté de manière désorganisée hier soir de s'emparer du bâtiment du parquet militaire. Ce bâtiment était en réalité déjà abandonné.

    A Odessa, au sud de l’Ukraine, les pro-russes ont pris d'assaut, dimanche 4 mai, le siège de la police tandis que des milliers de nationalistes ukrainiens se sont rassemblés dans les rues de la ville. Ils ont scandé des slogans comme « Odessa en Ukraine ! », « Gloire à l'Ukraine » et chanté l'hymne national. Les manifestants pro-Kiev se sont ensuite rendus dans le calme devant la Maison des syndicats, détruite dans l'incendie de vendredi et dans lequel une quarantaine de personnes ont péri.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.