GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mai
Lundi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: un hélicoptère de l'armée abattu, de nombreux morts

    media Un séparatiste à Sloviansk, le 21 avril 2014. Scott Olson/Getty Images/AFP

    Les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine ont abattu un hélicoptère de l'armée ukrainienne près de leur fief de Sloviansk, tuant 12 soldats, a annoncé ce jeudi le président par intérim Olexandre Tourtchinov. Par ailleurs, le maire autoproclamé de la ville a précisé que les quatre observateurs de l’OSCE, disparus depuis mardi, étaient bien entre les mains des pro-Russes, et en bonne santé. Ils devraient être relâchés quand leurs intentions seront clarifiées.

    Sloviansk, fief des séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine, a été une nouvelle fois le théâtre de violences, ce jeudi 29 mai.

    Dans la matinée, un hélicoptère de l’armée a été abattu, selon les informations rapportées par le président ukrainien par intérim. A son bord, des militaires, dont un général, qui allaient assurer la relève. Douze d'entre eux sont morts, un autre est gravement blessé, selon la Garde nationale. L’attaque aurait été perpétrée à l’aide « d’un lance-missile sol-air portatif russe », d'après Olexandre Tourtchinov.

    Peu d’attaques, auparavant, avaient causé la mort d'autant de soldats d'un seul coup. Le 22 mai dernier, 17 militaires ukrainiens avaient été tués le même jour : 16 à Volnovakha, dans la région de Donetsk, et un dans la ville de Lougansk.

    Aux mains des séparatistes

    C’est de Sloviansk, également, que sont parvenues les premières nouvelles des quatre observateurs de l’OSCE, dont l’organisation était sans nouvelle depuis mardi. Le maire autoproclamé de la ville, Viatcheslav Ponomarev, a affirmé savoir où étaient détenus les quatre hommes, qui sont aux mains, donc, des séparatistes.

    Viatcheslav Ponomarev, le maire autoproclamé de Sloviansk, a affirmé savoir où étaient détenus les quatre observateurs de l'OSCE, disparus depuis mardi. REUTERS/Gleb Garanich

    « Nous les avons interpellés. Nous allons mettre au clair qui ils sont, où ils allaient et pourquoi, et nous les relâcherons », a précisé M. Ponomarev. Selon une source à l’OSCE, citée par l’AFP, les observateurs seraient détenus dans la région de Lougansk.

    Calme relatif à Donetsk

    Une situation tendue qui tranche quelque peu avec celle qui prévaut dans la ville de Donetsk, où d’intenses combats se sont déroulés lundi autour de l’aéroport, causant la mort d’une quarantaine de personnes, dont de nombreux séparatistes.

    La ville est désormais entre les mains des militaires, constate notre envoyée spéciale Anastasia Becchio. Ils contrôlent la plupart des axes routiers. Régulièrement les automobilistes sont arrêtés à des barrages souvent composés de sacs de sable, de barbelés avec une dizaine de soldats en gilet pare-balles et fusil automatique à la main.

    Pour rallier Donetsk de Dnipropetrovsk, qui se trouve plus à l’ouest, il faut emprunter des routes de contournement qui sont - bien sûr - en moins bon état, où l’on croise de nombreux camions. Plus personne quasiment ne se risque à emprunter l’axe principal, c’est trop risqué. La route passe non loin des bastions séparatistes et en particulier de la ville de Sloviansk, plus qu'instable depuis ce jeudi matin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.