GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: toujours aucun accord à Minsk après une nuit de négociation

    media Le président ukrainien Petro Porochenko a qualifié «d'inacceptables» les conditions posées par la Russie. AFP PHOTO / KIRILL KUDRYAVTSEV

    L'attente continue à Minsk en Biélorussie, où depuis hier soir, mercredi, des discussions sont engagées pour tenter de parvenir à une entente sur l'avenir de l'Ukraine. Des pourparlers marathon entre le président russe Vladimir Poutine, le président ukrainien Petro Porochenko, François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel. Alors que l’on annonçait un accord imminent ce jeudi à l’aube, il semble que certains points fassent encore obstacles.

    Ce sommet - le plus long auquel le président Poutine a participé de toute sa carrière, si l’on en croit l’agence Tass -, ne devait pas se solder par un échec. Et si l’espoir est toujours permis, les dernières déclarations des parties présentes montrent que les discussions s’enlisent. Alors que des bruits de couloir faisaient état de la signature imminente d’un accord, ce jeudi à l’aube, la situation s’est tendue brusquement. « Malheureusement, il n'y a pas encore de bonnes nouvelles. Pour l'instant, il n'y a aucune nouvelle. L'espoir existe toujours, a déclaré dans la matinée le président ukrainien Petro Porochenko. Il y a des conditions que je considère comme inacceptables. »

    Selon l'agence russe Ria Novosti, la partie ukrainienne ne serait pas satisfaite des propositions russes sur la ligne de démarcation et le statut des régions aux mains des séparatistes.

    De fait, c’est un sommet éprouvant confirme notre envoyée spéciale à Minsk Muriel Pomponne : « Il y a une guerre des nerfs en cours », a déclaré un conseiller du président Porochenko. A chaque sortie d’un ministre, la presse essayait en vain d’avoir des informations, tandis que des hôtesses apportaient, et apportent encore, des chariots de boisson et café aux délégations, signe que les travaux devaient se prolonger.

    Plus intéressants, les vas et viens des conseillers entre la salle de réunion des chefs d’Etat et celle où est le groupe de contact, le groupe de contact composé de l’ambassadeur de Russie en Ukraine, l’ancien président ukrainien Koutchma, l’OSCE, et surtout, les séparatistes. C'est en effet le groupe de contact qui est décisionnaire. Et selon une source diplomatique citée par l'AFP, c'est de ces concertations que pourrait émerger un accord.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.