GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: explosion meurtrière lors d’une marche patriotique à Kharkiv

    media Des forces de l'ordre ukrainiennes à Kharkiv, fin janvier 2015. AFP PHOTO/ SERGEY BOBOK

    Deux personnes ont été tuées et plus de dix autres blessées dans un attentat terroriste présumé lors d'une marche patriotique à Kharkiv, une ville de l'Est ukrainien, située à quelque 200 km de la zone de combats avec les rebelles pro-russes.

    Le décompte officiel fait état de deux morts (un policier et un militant pro-européen) et d'une dizaine de blessés. Pour la police, pas de doute, il s’agit là d’un « attentat terroriste ». Le Service de sécurité ukrainien (SBU) a annoncé pour sa part avoir interpellé des suspects « qui pourraient être impliqués ».

    L'explosion est survenue peu après 11h TU, devant une fourgonnette garée dans l'avenue Joukov, à proximité du palais des sports local, ont expliqué des témoins. « J'ai pensé que c'était une grenade assourdissante, mais après des gens sont tombés », a raconté à l'AFP Igor Rassokha, un des leaders de la marche. L'engin explosif artisanal, emballé dans un sac en plastique et dissimulé dans la neige, contenait des pièces de métal, a indiqué le procureur, selon lequel il a été activé par une minuterie ou une commande à distance.

    Son effet meurtrier aurait été limité par deux facteurs, nous indique notre envoyé spécial à Donetsk, Régis Genté. D’abord, par le fait que la foule était encore peu dense à cet endroit de l’avenue Joukov, la marche patriotique ayant pris du retard. Ensuite, un camion passait par hasard au moment de l’explosion, protégeant ainsi une partie des manifestants. Aussitôt, les autorités policières ukrainiennes ont affirmé avoir arrêté quatre suspects qui, selon elles, s’apprêtaient à perpétrer d’autres attentats.

    L’explosion de ce dimanche est inquiétante, car si vraiment l’intention de tuer est avérée, cela signifierait que certains groupes ont décidé de véritablement déstabiliser Kharkiv. En avril dernier, des forces russes avaient commencé à le faire, mais en vain. Depuis, et notamment ces quatre-cinq derniers mois, il ne s’est presque pas passé de semaine sans qu’un engin explosif ne soit disposé ici ou là, sur des voies ferrées par exemple, mais sans intention de tuer.

    Cet attentat terroriste présumé s’est produit alors que séparatistes pro-russes et autorités ukrainiennes ont échangé ce samedi de nombreux prisonniers et que les premiers ont annoncé le début du retrait de leurs armes lourdes ce dimanche, comme le prévoit l'accord dit de Minsk 2. Cependant, la ville stratégique de Marioupol fait l'objet de tensions croissantes entre les deux camps.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.