GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Génocide arménien: Ankara rejette par avance l’avis de Bruxelles

    media Une stèle dans le memorial du génocide arménien à Marseille, dans le sud de la France. AFP/BORIS HORVAT

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rejeté ce mercredi toute décision du Parlement européen, qui doit se prononcer sur la qualification en «génocide» du massacre des Arméniens en 1915. Le vote intervient moins de dix jours avant la commémoration du centenaire de l'une des pires tragédies du XXe siècle.

    Le message du président turc est on ne peut plus clair : « Quelle qu'en soit l'issue, le vote du Parlement de l'Union européenne m'entrera dans une oreille et ressortira aussitôt par l'autre parce que la Turquie ne peut reconnaître un tel péché ou un tel crime ». Pour Recep Tayyip Erdogan, il est « hors de question » de « salir » la Turquie en parlant de « génocide ». Sa position s'inscrit dans la droite lignée de celle de ses prédécesseurs, qui ont toujours nié le massacre systématique de la population arménienne pendant la Première Guerre mondiale, et rejeté le terme de génocide.

    Erdogan dénonce les « délires » du pape

    Dimanche, le pape François avait provoqué la fureur d'Ankara en utilisant le terme de « génocide arménien ». Des propos qualifiés de « délires » par le chef de l'Etat turc qui a ensuite rappelé son ambassadeur au Vatican. Selon Erevan, près d'un million et demi d'Arméniens ont été tués par les forces ottomanes dans une campagne de nettoyage ethnique en d'Anatolie, aujourd'hui dans l'est de la Turquie.

    Ces chiffres sont confirmés par de nombreux historiens, et une vingtaine de pays, dont la France, l'Italie et la Russie, reconnaissent le terme de « génocide ». Ce mercredi c'est donc au tour du Parlement européen de se prononcer. La résolution porte précisément sur la terminologie à utiliser lors du centenaire du massacre des Arméniens, le 24 avril prochain.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.