GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: nouvelle attaque contre des policiers dans le sud du pays

    media La police scientifique sur le lieu de l'attentat contre des policiers à Diyarbakir, ce jeudi 23 juillet 2015. REUTERS/Sertac Kayar

    Des policiers turcs ont de nouveau été pris pour cible ce jeudi, au lendemain d'un double assassinat revendiqué par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) à proximité du territoire syrien. L'un d'eux a été tué, l'autre est grièvement blessé.

    L’attaque s'est produite à Diyarbakir, l'une des plus grandes villes du sud-est de la Turquie, une région à majorité kurde. Deux policiers sont tombés dans un guet-apens, après avoir été appelés sur les lieux d’un accident. Quand les deux fonctionnaires sont arrivés sur place, ils ont été pris dans un feu croisé. L’un, touché à la tête, est décédé peu de temps après. L’autre est toujours hospitalisé dans un état grave.

    Si cette attaque n'a pas été immédiatement revendiquée, le mode opératoire rappelle très fortement l'assassinat de deux policiers mercredi matin. Un acte revendiqué par le PKK pour qui il s'agissait de représailles après l'attentat de lundi à Suruç qui a fait une trentaine de victimes kurdes.

    Bien que l'attentat soit attribué au groupe Etat islamique (EI), la communauté kurde en veut beaucoup au gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Elle l'accuse d'avoir tacitement encouragé les jihadistes dans le but à la fois d'affaiblir le régime de Bachar el-Assad mais aussi de mater la communauté kurde dont les revendications exaspèrent Ankara.

    Ces derniers événements font craindre que cette partie de la Turquie ne bascule à nouveau dans un cycle de violence alors qu'il y a quelques mois seulement le gouvernement turc et les représentants de la communauté kurde étaient engagés dans des pourparlers de paix.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.