Accéder au contenu principal

La banque HSBC va supprimer 35000 emplois dans le monde

La banque HSBC va supprimer 35 000 postes sur trois ans à cause d'une baisse de ses bénéfices.
La banque HSBC va supprimer 35 000 postes sur trois ans à cause d'une baisse de ses bénéfices. REUTERS/Hannah McKay

HSBC s'apprête à supprimer 35 000 emplois sur trois ans, a annoncé l'enseigne mardi 18 février. Cette banque britannique, qui engrange l'essentiel de ses revenus en Asie, est confrontée à de multiples défis comme le Brexit ou la crise sanitaire liée au coronavirus en Chine.

Publicité

La banque anglaise réduit ses rangs. À l'issue d'un vaste programme de réorganisation, les effectifs de HSBC dans le monde passeront de 235 000 à 200 000. La plus grande banque d'Europe par ses actifs, HSBC, a décidé de supprimer 35 000 emplois, soit 15% de ses effectifs, car ses bénéfices ont chuté d'un tiers en 2019.

Cette baisse est due en partie à une baisse de rentabilité aux États-Unis. Pour redresser la barre, la banque va donc fermer un tiers de ses agences américaines, tout en ciblant une clientèle internationale et aisée.

La 17e plus grande banque privée au monde

En Europe, où ses comptes sont plombés par le Brexit, l'établissement doit faire des économies. L'idée est de se concentrer sur des achats d'actions et d'obligations.

Parallèlement, la division de banque de détail de HSBC, celle qui concerne le dépôt, le crédit et qui propose des placements aux particuliers, pourrait fusionner avec ses opérations internationales de banque privée. Cela pourrait donner naissance à l'un des plus grands acteurs mondiaux de gestion de patrimoine.

Dans le classement des 25 plus grandes banques privées au monde, HSBC se place aujourd'hui à la 17e place. Bien loin derrière la banque suisse UBS, Bank of America ou encore Morgan Stanley.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.