Accéder au contenu principal
Football / CAN 2012

CAN 2012 : la Guinée se relance avec la manière

Le Guinéen Sadio Diallo a réussi un doublé face au Botswana.
Le Guinéen Sadio Diallo a réussi un doublé face au Botswana. FP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Vainqueur 6-1 du Botswana, l’équipe de Guinée s’est relancée dans la course à la qualification pour les quarts de finale de la CAN 2012. Le Sily national a donné une leçon de football à des Botswanais réduits à dix, ce samedi 28 janvier 2012 à Franceville. Les Zèbres sont, eux, virtuellement éliminés.

Publicité

Dominatrice mais inefficace face au Mali, l’équipe de Guinée s’est vengée face au Botswana, ce samedi 28 janvier 2012 à Franceville. Le Sily national a étrillé une sélection botswanaise qui avait réellement l’air, cette fois, de disputer sa première Coupe d’Afrique des nations.

Un festival guinéen

Le Botswana avait impressionné en éliminatoires avec 3 petits buts encaissés en 8 matches. Face au Ghana, cette bonne impression avait été plutôt confirmée malgré la défaite 0-1. Face à la Guinée, en revanche, les néophytes n’ont pas pesé lourd.

Le Sily se joue d’abord deux fois de la défense adverse avec le même modus operandi : débordement sur la gauche, centre en retrait, reprise au point de penalty de Sadio Diallo. La première fois, Diallo se jette au sol pour marquer (15e). La seconde fois, le joueur du Stade rennais (France), servi par Abdoul Razzagui Camara, loge le ballon dans la lucarne gauche (27e).

Juste avant la pause, les Guinéens assomment leurs adversaires. A la 42e minute, Camara, encore excentré sur la gauche, aggrave la marque avec une frappe au premier poteau. Le gardien Marumo Modiri avait, cette fois, anticipé un centre… Et ce n’est pas fini : dans le temps additionnel, Pascal Feindouno obtient un coup franc et l’expulsion de Patrick Motsepe, coupable d’un tacle assassin. Ibrahima Traoré, passeur décisif sur le premier but, met le quatrième en enroulant son tir du pied gauche.

La Guinée a réussi une performance rare : s'imposer 6-1 en phase finale de la Coupe d'Afrique des nations. Un seul autre match s'était achevé sur ce score : Côte d'Ivoire - Ethiopie. Les Ivoiriens avaient gagné au premier tour de la CAN 1970 disputée au Soudan.

Maltraités, les Zèbres ont pourtant affiché une réelle application collective. A la 17e minute, les ciels et noirs ont même trouvé la faille. Dianbobo Baldé a effectué une remise en retrait hasardeuse. Jérome Ramatlhakwana a senti le coup et foncé. Le portier Naby Yattara lui a attrapé le mollet dans la surface de réparation. L’arbitre, M. Al Ahrach Bouchaib, a sorti un carton jaune et désigné le point de penalty. Dipsy Selolwane s’est alors élancé mais son tir était trop mou pour un Yattara parti du bon côté. La joie guinéenne a toutefois été de courte durée. L’arbitre a redonné à tirer : des joueurs du Sily sont rentrés dans la surface avant que Selolwane ait frappé. Le numéro 11 ne laisse pas passer sa chance une deuxième fois mais son but ne pèse pas lourd : le Sily national mène 4-1 face à une sélection botswanaise réduite à dix.

Bangoura la malchance

Les petits poucets de la poule D ont déjà un pied dans l’avion retour. A la 59e minute, Pascal Feindouno est tout proche de composter leur billet pour Windhoek avec un tir enroulé lorsque que le ballon s’écrase sur la barre transversale et rebondit derrière la ligne de but. Mais l’arbitre assistant M. Bechir Hassani ne bronche pas. Ismaël Bangoura n’est pas plus en réussite et envoie le ballon sur le poteau droit adverse (68e). Nouvelle désillusion pour l’attaquant à la 82e minute, avec une frappe détournée et la balle qui rebondit sur le sommet de la transversale. L’ex-joueur du Dynamo Kiev multiplie les gestes de classe depuis le début de cette CAN 2012 mais la réussite le fuit.

Mamadouh Diouldé Bah, en revanche, n’en manque pas : son tir à la 84e minute est également détourné mais il fait mouche. Même réussite pour Naby Soumah avec une frappe croisée du pied droit à la 86e : 6-1, score final. L’équipe de Guinée s’est parfaitement relancée avant sa confrontation face au Ghana, le 1er février à Franceville. Le Botswana est quasiment éliminé, sauf large victoire contre le Mali et naufrage du Sily contre le Ghana.

De notre envoyé spécial à Franceville

Ismaël Bangoura, attaquant de l’équipe de Guinée :
« Ce n’était pas si simple ce soir. Dans un match comme ça, il faut bien débuter. On est bien rentrés dans le match. On a mis deux buts dès le début. On était contents. On a pris les trois points et l’essentiel est là. Maintenant, il y a un match difficile qui nous attend contre le Ghana. »

Pascal Feindouno, attaquant de l’équipe de Guinée :
« Même nous, on ne comprend pas ce qui s’est passé ce soir. C’est une surprise pour tout le monde. On avait perdu le premier match alors on voulait gagner, se donner à fond. Et plus tu marques, plus ça devient facile. Même moi, j’ai essayé de marquer. On m’a dit que sur ma frappe, le ballon était dedans. C’est dommage mais ce sera pour la prochaine fois. »

Tous propos recueillis par Christopje Jousset

Tout sur la Coupe d'Afrique des Nations

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.