Accéder au contenu principal
CAN 2012

Patrice Beaumelle : «Face au Soudan, ça va être du 50-50»

Patrice Beaumelle, adjoint du sélectionneur de la Zambie Hervé Renard, le 1er février 2012 à Bata.
Patrice Beaumelle, adjoint du sélectionneur de la Zambie Hervé Renard, le 1er février 2012 à Bata. Romain Lemaresquier

Patrice Beaumelle, l’entraineur adjoint de la sélection zambienne, était présent lundi 30 janvier 2012 au Stade de Malabo pour superviser ce qu'il croyait être son futur adversaire. Contrairement à tous les pronostics, qui voyaient l’Angola passer, les Chipolopolo ont hérité du Soudan pour leur quart de finale, samedi 4 février 2012 à Bata. Une formation prise très au sérieux par le technicien français.

Publicité

RFI : Vous étiez à Malabo pour étudier l’adversaire que vous pensiez affronter en quart de finale, l’Angola. Finalement, vous retrouverez le Soudan. Une surprise ?
Patrice Beaumelle :
C’est vrai qu’on s’attendait plutôt à jouer l’Angola. Ceci dit, on avait également envisagé d’affronter le Soudan. On avait suivi leurs deux précédents matches. On a trouvé que cette équipe était cohérente et qu’elle pouvait passer en quart.On est donc à moitié surpris.

RFI : Le Soudan est une équipe physique et compacte. Elle compte huit titulaires qui évoluent ensemble en club. A quel type de match vous attendez-vous ?
Patrice Beaumelle :
Un match de football n’est jamais facile, surtout en quart de finale. Il y a une motivation supplémentaire. Je pense que ça va être du 50-50. A nous de mieux récupérer qu’eux et de prendre les choses en main. On va préparer ce match avec sérieux.

Tout sur la Coupe d'Afrique des Nations

RFI : Vous souhaitiez rester à Bata, votre premier lieu de concentration ...
Patrice Beaumelle : Oui ! Disons qu’on a pris nos quartiers là-bas, on a nos habitudes. Pour nous, c’est important de retourner à Bata et d’éviter la Côte d’Ivoire qui est quand même un monstre. On voulait vraiment éviter les Eléphants à ce stade de la compétition. Pourquoi pas les rencontrer un peu plus loin dans la compétition ? On a le droit de rêver.

RFI : Quel va être votre programme cette semaine avant le quart de finale de samedi prochain ?
Patrice Beaumelle :
Aujourd’hui (le 30 janvier), c’était de la récupération pour certains. Les autres ont réalisé une bonne séance d’entrainement. Demain (mardi 31 janvier), on s’entrainera à Bata. Et puis après deux jours de léger repos, on va repartir sur une préparation de match. Les vingt-trois vont être prêts pour jouer (ils ne sont plus que 22 après l'exclusion de Clifford Mulenga, ce 31 janvier, ndlr). Ca va être une semaine très importante, que l’on va préparer comme on l’a fait jusqu’à présent.

RFI : Dans quel état sont vos joueurs ? Y a-t-il des blessés ?
Patrice Beaumelle :
Il y a toujours des petits bobos après les matches, mais rien d’important. Tout le groupe est prêt pour démarrer la rencontre de samedi prochain.

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Malabo
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.