Accéder au contenu principal
Football / Cameroun

Jean-Paul Akono ne postulera pas à sa propre succession

Jean-Paul Akono, le 14 novembre dernier face à l'Albanie en match amateur.
Jean-Paul Akono, le 14 novembre dernier face à l'Albanie en match amateur. AFP PHOTO / SEBASTIEN FEVAL

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a lancé mardi 23 avril un appel à candidature pour le recrutement d’un sélectionneur pour les Lions indomptables. Une procédure faisant suite à un désaccord sur le contrat de l’actuel entraîneur, Jean-Paul Akono, avec le ministère des Sports. Le sélectionneur des Lions indomptables ne souhaite pas faire acte de candidature pour un poste qu’il occupe déjà.

Publicité

Alors que Jean-Paul Akono devait certainement avoir en tête la préparation de la phase retour du deuxième tour des éliminatoires du Mondial 2014 zone Afrique en juin 2013 (le 2 juin 2013 contre l’Ukraine suivi de deux rencontres : le 9 juin au Togo et le 16 juin contre la RDC, ndlr), le voilà sur la sellette. En effet, Adoum Garoua, le ministre des Sports, a demandé à la Fecafoot de lancer en procédure d’urgence un appel à candidature pour le recrutement d’un entraîneur. Une nouvelle énigme de la gestion du football au Cameroun.

Jean-Paul Akono était venu éteindre un incendie

Nommé entraîneur des Lions indomptables le 13 septembre 2012, Jean-Paul Akono était sans contrat. En effet, l’engagement verbal n’a jamais débouché sur un contrat. Jean-Paul Akono était arrivé pour une mission très délicate. Il devait succéder à Denis Lavagne, limogé après son échec contre le Cap-Vert en match aller du tour décisif de la qualification pour la phase finale de la CAN 2013.

Il y a quelques jours, le ministre des Sports lui a demandé de formuler ses propositions salariales. C’est ainsi que l’ancien entraîneur du Canon de Yaoundé a suggéré un revenu mensuel de 15 millions de francs CFA. Mais, alors qu’il attendait la contre proposition, le ministre des Sports lui propose plutôt un forfait mensuel de 7 millions de francs CFA pour les sept mois passés à la tête de la sélection camerounaise. Une proposition rejetée nette par Jean-Paul Akono qui exige un contrat en bonne et due forme. Si la somme peut paraître importante, il faut rappeler que les deux précédents sélectionneurs, Paul Le Guen et Denis Lavagne, avaient aussi eu des salaires conséquents. Trente millions de francs CFA pour le premier et dix pour le second.

Jean-Paul Akono dit ne pas comprendre aujourd’hui l’opportunité d’une telle démarche du ministre des Sports. D’autant que son bilan est dans l’ensemble satisfaisant : quatre matches, deux victoires, un nul et une défaite. D’ailleurs, les Lions se sont bien relancés dans la course à la qualification pour le Mondial 2014, ils sont en tête de leur groupe avec un point d’avance sur la Libye.

Le retour de Pierre Lechantre ?

C’est donc suite à ce blocage que le ministre des Sports a demandé à la Fécafoot d’engager en urgence la procédure pour le recrutement d’un nouvel entraîneur vendredi 19 avril. Les choses devraient aller très vite, puisque les potentiels candidats ne disposent que de 72 heures pour l’envoi de leur candidature à la Fédération camerounaise de football. A ce jour, il semblerait que l’ancien international français, Luis Fernandez, soit candidat. Un autre sélectionneur serait aussi intéressé par le poste : Pierre Lechantre, vainqueur de la CAN 2000 avec…le Cameroun. Il a récemment été aperçu à Yaoundé.

Une commission est chargée de sélectionner les trois meilleurs dossiers pour la désignation du coach camerounais. Joint par téléphone par notre correspondant, Jean-Paul Akono a indiqué qu’il ne fera pas acte de candidature. Selon lui, le poste n’est pas vacant et les brefs délais pour le dépôt des candidatures prouveraient bien que les dirigeants du football camerounais ont déjà trouvé leur entraîneur.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.