Accéder au contenu principal
Football

Trois morts à Lubumbashi après un match de football

Trois personnes ont été tuées dimanche 23 novembre à Lubumbashi en République démocratique du Congo, après un match du championnat national de football qui a dégénéré. Un correspondant de l'Agence France Presse a pu voir les corps de trois personnes dans deux hôpitaux de la ville. Selon des sources médicales, deux d'entre elles ont été tuées par balle et la troisième est morte piétinée par la foule après des affrontements avec la police. Cinq autres personnes ont été blessées. Les incidents ont commencé à la fin du match opposant le FC Saint-Eloi Lupopo, équipe de Lubumbashi, deuxième ville de la RDC, au club Sangabalende de Mbuji-Mayi (Centre de la RDC) après que l'arbitre eut refusé un but inscrit par Lupopo, qui aurait permis à l'équipe lushoise d'égaliser. Jean-Oscar Sangusa Mutunda, le maire de la ville, a reconnu que la police avait tiré à balles réelles sur des supporteurs violents, mécontents de la décision de l'arbitre. Le parquet de Lubumbashi a ouvert une enquête pour déterminer les responsabilités dans ce drame.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.