Accéder au contenu principal
Football

Mali : Molla Wagué, un Aigle en pleine ascension

Le Malien Molla Wagué.
Le Malien Molla Wagué. RFI / Pierre René-Worms

Molla Wagué vit une période faste après avoir traversé une première partie de saison difficile avec son club Udinese. Le défenseur est en train de s’imposer en Italie et de devenir un des patrons de l’équipe du Mali.

Publicité

De notre envoyé spécial à Beauvais et à Paris,

Molla Wagué affiche un grand sourire après ses deux matches de préparation avec l’équipe du Mali. Son bilan personnel y est pour beaucoup : deux buts face au Gabon (défaite 4-3), un penalty provoqué face au Ghana (nul 1-1) et un mois de mars plus que réussi.

« J’ai marqué deux buts avec Udinese et deux buts aujourd’hui, lançait-il fièrement après le match face au Gabon à Beauvais. Mon poste, c’est défenseur. Mais sur les coups de pieds arrêtés, je peux monter. C’est une qualité que j’ai en plus. L’équipe en profite ».

Le défenseur central de 24 ans, qui avait fait des débuts brillants en sélection lors de la CAN 2013, est devenu un leader lors de la Coupe d’Afrique des nations 2015. Face au Ghana, ce 31 mars à Paris, le taulier sur le terrain s’appelait Molla Wagué, même si le latéral gauche Adama Tamboura portait le brassard de capitaine.

Le garçon né en France, qui a fait ses débuts en équipe nationale sous l’égide du Français Patrice Carteron, a poursuivi son ascension sous la direction d’Henryk Kasperczak. Et il est en train de prendre une nouvelle dimension sous la houlette d’Alain Giresse, le nouveau sélectionneur des Aigles. « C’était la première fois que je le rencontrais, expliquait Wagué le 25 mars. La prise de contact s’est bien passée. Ça se voit que c’est un coach proche des joueurs. C’est ce qu’il nous faut ».

Des débuts difficiles en Italie

La réussite actuelle de Wagué est aussi liée à la nouvelle confiance de son coach en Italie, Andrea Stramaccioni. « Molla est en train de se faire une place chez nous grâce à son dur labeur, a récemment déclaré l’entraîneur d’Udinese au quotidien transalpin La Gazzetta dello Sport. Il a permis de renforcer notre système défensif ».

Pourtant, tout n’a pas été simple pour Molla Wagué, qui a quitté son club formateur Caen pour rejoindre le Frioul cet été. « J’ai connu des débuts assez compliqués là-bas. Je n’ai pas joué pendant six mois. Mais juste avant la trêve hivernale, j’ai disputé plusieurs matches. J'ai montré que j’avais ma place et que je pouvais m’imposer dans cette équipe. Et depuis mon retour de la CAN 2015, j’enchaîne les rencontres. Et je suis même buteur », bombe-t-il le torse. En Italie, Molla Wagué devrait encore progresser sur les plans tactiques et de la rigueur défensive, deux domaines où il reste perfectible.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.