Accéder au contenu principal
Football / Prix Marc-Vivien Foé

Sofiane Boufal: « Je reviendrai encore plus fort »

L'international marocain Soufiane Boufal.
L'international marocain Soufiane Boufal. AFP PHOTO/ PASCAL PAVANI

Nouveau lauréat du Prix Marc-Vivien Foé, l’international marocain Sofiane Boufal a répondu aux questions de Radio Foot Internationale. Si l’un des grands artisans de la bonne deuxième partie de saison de Lille va devoir s’occuper de son genou après une blessure au ménisque, il a bien l’intention de revenir encore plus fort la saison prochaine.

Publicité

RFI : Vous êtes le nouveau lauréat du Prix Marc-Vivien Foé. Quelle est votre réaction ?

Sofiane Boufal : Je suis très content. C’est pour moi un honneur de recevoir ce trophée. Cela récompense tout le travail effectué cette année et je voudrais remercier tous ceux qui ont voté pour moi. Et j’espère surtout que ce n’est que le début.

Vous succédez à des joueurs qui sont devenus encore plus grands, comme Pierre-Emerick Aubameyang ou encore André Ayew. C’est n'est pas mal non ?

Ah oui ! Et j’espère bien suivre leur chemin et moi aussi faire une belle carrière.

Vous recevez ce prix à 22 ans après seulement trois années de professionnalisme. Quel est votre sentiment ? 

Il n'y a qu’un an et demi que je joue en Ligue 1. Je considère que je suis au début de ma carrière et je dois progresser pour remplir mes objectifs. J’ai eu la chance d’inscrire trois buts contre Ajaccio en Ligue 1 (le 16 avril) et ça me fait plaisir d’avoir terminé ainsi. J’ai dédicacé ce triplé à ma famille, mon entraineur et mes coéquipiers.

Vous êtes désormais international marocain. Quel est votre lien avec le Maroc ?

Je suis très attaché au Maroc, car c’est le pays de mes parents. Dès que j’ai l’occasion d’y aller, j’y vais. Tout comme la France, c’est un pays qui compte beaucoup pour moi. Quand j’étais plus jeune, j’allais souvent à Meknès. Maintenant, j’essaye de découvrir d’autres villes au Maroc. J’ai eu la chance de disputer mon premier match international au Maroc et l’accueil a été incroyable (en mars dernier). Ce fut un très grand plaisir. Il y avait une telle ferveur que je ne regrette pas du tout mon choix.

Vous avez déjà la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon en tête ?

Oui. Mais il faut avancer étape par étape. Il va falloir déjà bien préparer la prochaine saison pour pouvoir être bien lors de la CAN 2017 et surtout la gagner pour rendre fier le public marocain [le Maroc a déjà sa qualification, ndlr] ! J’espère que l’on va réussir avec Hervé Renard. Il va falloir aussi que je m’occupe de mon genou [blessé face à Lorient lors de la 36e journée, ndlr] et ensuite je reviendrai encore plus fort. Ce sera un été de rééducation, mais je suis jeune et je prendrai des vacances plus tard.

Propos recueillis par Annie Gasnier,

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.