Accéder au contenu principal
Football

Mondial 2018: la RDC se fait peur mais s’impose en Guinée

Yannick Bolasie a inscrit le deuxième but de la RDC face à la Guinée.
Yannick Bolasie a inscrit le deuxième but de la RDC face à la Guinée. AFP PHOTO / ADRIAN DENNIS

Malgré une première période difficile et un but de la Guinée sur penalty à la 23e minute, la RDC est revenue dans son match en seconde mi-temps pour s’offrir une victoire à l’extérieur (2-1) ce dimanche 13 novembre. Neeskens Kebano et Yannick Bolasie sont les deux buteurs congolais.

Publicité

Mise sous pression par la victoire de la Tunisie contre la Libye (1-0), la RD Congo devait s’imposer à Conakry en Guinée ce dimanche 13 novembre pour rester en tête du groupe A des éliminatoires du Mondial 2018. Sauf que le Syli National, déjà dos au mur, devait lui aussi absolument se relancer à domicile.

Une RDC en souffrance en première période

Dès l’entame de la rencontre, les Guinéens se sont portés à l’avant et ont tenté crânement leur chance face à l'une des meilleures formations africaines du moment. Dans l’historique des confrontations entre la RDC et la Guinée, on notera un match nul et une victoire chacun. Très mal embarquée, dominée, secouée, avec une possession de balle guinéenne supérieure, la RDC voit le Syli National mener au score après un penalty transformé par Seydouba Soumah à cause d'une frappe de Bangoura déviée de la main dans la surface par Bompunga (23e).

La RDC, qui a subi une bonne partie de la première période, a dû attendre la 39e minute pour voir une frappe dangereuse de Yannick Bolasie, jusque-là resté très silencieux. A la 47e minute, un coup franc tiré par ses soins passe au-dessus de la barre. La première délivrance arrivera à la 53e minute pour les Léopards qui égalisent par un but signé Neeskens Kebano, formé au Paris Saint-Germain. Deux minutes plus tard, d’une frappe violente côté gauche, Yannick Bolasie double la mise. En un éclair, le match bascule en faveur de la RDC. La première période qui avait été largement à l’avantage du Syli National est totalement oubliée.

Si les Guinées reprennent le contrôle de la situation en fin de partie, plusieurs tentatives d’égalisations restent veines. Sur un coup franc bien frappé, Nabil Keita est proche du but, mais la frappe passe juste à côté du poteau (88e).

La RDC a évité un piège et confirme sa folle envie de retrouver l’ivresse d’une Coupe du monde qu’elle avait joué en 1974. La RDC demeure en tête du groupe A avec 6 points devant la Tunisie qui a le même nombre de points, mais qui est derrière en goal average. La Guinée et la Libye avec aucun point au compteur voient s’éloigner fortement l’idée d’une qualification pour la Russie en 2018. 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.