Accéder au contenu principal
Football

CAN 2017: José Mourinho, un soutien de poids pour Paulo Duarte

Paulo Duarte, entraîneur du Burkina Faso à la CAN 2017.
Paulo Duarte, entraîneur du Burkina Faso à la CAN 2017. Pierre René-Worms / RFI

Le Burkina Faso affronte l’Egypte ce mercredi 1er février au Stade de l’Amitié à Libreville. Un duel entre deux sélections qui se connaissent très bien, une confrontation entre deux gardiens, le Burkinabè Hervé Koffi et l’Egyptien Essam El Hadary, ainsi qu’une rencontre entre deux entraîneurs, le Portugais Paulo Duarte et l’Argentin Héctor Cúper.

Publicité

♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs.

La première demi-finale de la CAN 2017 va opposer deux styles de jeu différents, entre le Portugais Paulo Duarte, entraîneur du Burkina Faso, qui aime jouer vers l’avant, et l’Argentin Héctor Cúper, technicien de l’Egypte, qui préfère pratiquer un football défensif. Dans ce duel affiché, des comparaisons ou des soutiens sont apparus lors de la conférence de presse d’avant-match.

José Mourinho, le soutien de Paulo Duarte

Paulo Duarte, technicien âgé de 47 ans, a eu une carrière de joueur au Portugal et surtout au sein du club de l’União de Leiria. Lors de la saison 2001/2002, le défenseur qu’il était a été orienté par José Mourinho, qui faisait ses premiers pas comme entraîneur principal d’une équipe après un court passage à Benfica et avant son départ pour le FC Porto où il a remporté, entre autres, la Ligue des Champions en 2004. Toutefois, ce lien entraîneur-joueur s’est transformé en amitié.

Durant la conférence de presse d’avant-match, Paulo Duarte a été questionné sur ce lien. « José Mourinho est un grand entraîneur et c’est aussi un ami. C’est quelqu’un qui a changé, il y a 12 ans, la mentalité du football portugais. Il a appliqué de nouvelles méthodes d’entraînement, où on y intègre la planification ou encore la dynamique. Sans oublier la capacité d’analyser l’adversaire et de travailler sur le mental des joueurs dans le vestiaire. Un an après l’arrivée de José Mourinho au Portugal, tout avait changé. C’est un entraîneur qui a ouvert la voie vers le football du futur. Preuve en est, trois ans après ses révolutions, tous les entraîneurs qui avaient du succès, mais qui étaient dépassés, ont arrêté leurs carrières », assure l’entraîneur portugais des Burkinabè.

Paulo Duarte a même dévoilé qu’il avait le soutien de José Mourinho : « Nous sommes amis, et si vous voulez tout savoir, hier (ndlr : lundi 30 janvier) il m’a appelé pour me féliciter des résultats qu’on a obtenus. La dernière fois que je l’avais eu au téléphone au Gabon, c’était après le match entre les Panthères et le Portugal. Le Gabon me donne cette chance de pouvoir recevoir des appels de José Mourinho. Il sait très bien que je suis un ami loyal, qui le soutiendra toujours. C’est un vrai leader. On s’appelle au moins une fois par an », souligne le sélectionneur du Burkina Faso.

Héctor Cúper comparé à Diego Simeone

Du côté de l’entraîneur de l’Egypte, ce n’est pas un soutien mais une comparaison qui s’est immiscée dans la conférence de presse d’avant-match. Un journaliste hispanique affirme qu’il y a des similitudes entre la philosophie de jeu du technicien des Pharaons, Héctor Cúper, et celle de Diego Simeone, qui commande l’Atlético Madrid. Deux équipes qui concèdent très peu de buts, et nous noterons également que les deux techniciens sont Argentins.

Pour l’entraîneur des Pharaons, les situations ne sont pas comparables. « Sincèrement je n’y ai jamais pensé. C’est possible que nous ayons des similitudes dans notre vision du jeu. Je n’ai pas de doutes qu’il y en ait, car sur la manière de défendre ou sur le pressing, il peut y avoir des ressemblances. Mais tout ça, c’est peut-être des coïncidences, ou alors l’un a vu les méthodes de l’autre et il les a adaptées, par exemple. Toutefois, il faudra rappeler quelque chose d’important, quand tu es avec une sélection tu n’as pas les mêmes options dans ton effectif. Mais si je regarde en arrière, quand j’ai entraîné des clubs, oui, effectivement on peut y voir des similitudes. Mais je tiens à affirmer que je ne pense pas que l’un ou l’autre copie les méthodes, je pense juste que ce sont des coïncidences », concède Héctor Cúper.

Ce soir, à 19h TU, à Libreville, on ne retrouvera pas José Mourinho ou Diego Simeone sur le banc des deux équipes, mais bien Paulo Duarte pour le Burkina Faso et Héctor Cúper pour l’Egypte, et ce sont ces deux entraîneurs qui vont lutter pour une place en finale de la CAN 2017.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.