Accéder au contenu principal
Football / Eliminatoires

CAN 2019: le Gabon mise sur Pierre Aubame et Daniel Cousin

Le Gabonais Daniel Cousin, en septembre 2017.
Le Gabonais Daniel Cousin, en septembre 2017. ISSOUF SANOGO / AFP

La Fédération gabonaise de football (Fégafoot) a désigné Pierre Aubame et Daniel Cousin pour diriger les « Panthères » en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Ils remplacent l’Espagnol José Antonio Camacho, limogé quelques semaines avant la fin de son contrat.

Publicité

Deux anciennes gloires du football gabonais ont été nommées pour tenter de sauver les « Panthères » en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Pierre-François Aubame Eyang, 53 ans, et Daniel Cousin, 41 ans, ont en effet été désignés sélectionneurs de l’équipe nationale A, ce 19 septembre 2018 par la Fédération gabonaise de football (Fégafoot). François Amégasse assurera par ailleurs les fonctions de manager général.

« Ces trois anciens capitaines de l’équipe nationale de football ont le mérite d’avoir pour eux la légitimité du terrain et l’expérience des compétitions de haut-niveau pour transmettre leur vécu et leur savoir-faire à l’équipe, assure la Fégafoot dans un communiqué. La staff ainsi constitué a pour mission principale de qualifier les "Panthères" du Gabon pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations, au Cameroun ».

Les Gabonais sont actuellement 3e du groupe C, avant deux matches face au Soudan du Sud, en octobre. Ils ont pris un seul point en deux rencontres, après une défaite au Mali et un nul à domicile face au Burundi.

Une solution maison

En optant pour Aubame et Cousin, la Fégafoot a paré au plus pressé. Le premier, père de la star Pierre-Emerick Aubameyang, devrait s’assurer de la présence plus régulière de son fils en sélection. Quant à Cousin, il était très investi dans son rôle de manager général des « Panthères », ces dernières années, et connaît bien le groupe.

Les deux ex-joueurs n’ont en revanche peu, voire pas, entraîné ces dernières années. La Fégafoot n’a pas ailleurs pas précisé si une hiérarchie avait été établie entre les deux nommés.

Les deux hommes succèdent donc à José Antonio Camacho, nommé en novembre 2016 et dont le contrat s’achevait en novembre 2018. L’Espagnol, limogé, a été victime des mauvais résultats de l’équipe nationale, éliminée dès le premier tour de la CAN 2017 à domicile et mal-partie pour disputer l’édition 2019. Certains joueurs comme le milieu de terrain Mario Lemina lui ont toutefois rendu hommage.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.