Accéder au contenu principal
Football / Afrique

CAN 2019: le Maroc tourné vers son premier objectif, la Namibie

Les Marocains à l'entraînement au Guard Hotel du Caire, le 20 juin 2019.
Les Marocains à l'entraînement au Guard Hotel du Caire, le 20 juin 2019. RFI/David Kalfa

L’équipe du Maroc prépare tranquillement son premier match de la Coupe d’Afrique des nations 2019, face à la Namibie. Les Marocains ne se voient toutefois pas comme les favoris d’un groupe D qui compte également les Ivoiriens et les Sud-Africains.

Publicité

De notre envoyé spécial au Caire,

À trois jours de son entrée en lice en Coupe d’Afrique des nations 2019, l’équipe du Maroc effectue ses derniers réglages, dans la sérénité. Les « Lions de l’Atlas » attendent leur rencontre face aux Namibiens, prévue le 23 juin au Caire à partir de 14h30 TU (15h30 à Rabat et 16h30 à Paris). « La préparation se passe bien, estime le défenseur Yunis Abdelhamid. Depuis trois semaines, on bosse bien, dur, pour être prêt pour le premier match, face à la Namibie. On essaie de s’habituer au climat égyptien avant la rencontre de dimanche ».

Ce 20 juin au Caire, la chaleur est déjà étouffante dans la mégalopole. Mais les Marocains ont tenté de s’acclimater à Marrakech, avant de venir en Égypte pour la phase finale. « Là, on est sur les derniers détails en vue du premier match », explique l’attaquant Khalid Boutaïb.

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

« Favori du groupe, c’est facile à dire »

Les protégés d’Hervé Renard savent à quel point une entame réussie face à la Namibie leur faciliterait la suite du tournoi. « C’est une équipe qu’on ne connaît pas beaucoup, admet Yunis Abdelhamid. Mais, en Afrique, il faut se méfier de toutes les équipes. Il n’y a pas de petites sélections. Il faut qu’on soit sérieux pour gagner ce match ».

Sans surprise, Khalid Boutaïb va dans le sens de son coéquipier : « Face à la Namibie, tout le monde pense que ça va être facile. Mais il n’y a pas d’équipe facile dans ce genre de compétition. » De manière plus générale, l’avant-centre n’aime pas l’étiquette accolée à son équipe : celle de favorite du groupe D. « Favori, c’est facile à dire, relativise celui qui porte les couleurs d’un club égyptien, Zamalek. C’est un groupe difficile. C’est même peut-être le groupe le plus difficile de la CAN 2019 ». Et quand on lui demande qui est le favori, il sourit : « Je vais mettre la pression en disant que c’est la Côte d’Ivoire. » Les Ivoiriens seront les deuxièmes adversaires des « Lions », le 28 juin, avant les Sud-Africains, le 1er juillet.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.