Accéder au contenu principal
Football/CAN 2019

CAN 2019: Trezeguet, un lieutenant à l’ombre de Salah

Mahmoud Hassan dit Trezeguet (N°7) célèbre son but contre le Zimbabwe en ouverture de la CAN 2019.
Mahmoud Hassan dit Trezeguet (N°7) célèbre son but contre le Zimbabwe en ouverture de la CAN 2019. REUTERS/Suhaib Salem

Premier buteur de la CAN 2019, Mahmoud Hassan, plus connu sous le nom de Trezeguet, a été le héros de la victoire égyptienne face au Zimbabwe (1-0) lors du match d’ouverture. Alors que la plupart des projecteurs sont braqués sur son coéquipier et star Mohamed Salah, Trezeguet montre que l’Égypte a d’autres joyaux qui mériteraient d’être un peu plus connus.

Publicité

De notre envoyé spécial au Caire,

Jusqu’ici, il n’y en eu que pour Mohamed Salah. La superstar des Égyptiens, celui qui a gagné la dernière Ligue des champions avec Liverpool et celui qui doit donner aux Pharaons leur huitième titre continental. Et puis Trezeguet est sorti de sa boîte, comme aurait pu le faire son homonyme français à ses belles heures. Le milieu de terrain a été le héros inattendu du match d’ouverture face au Zimbabwe (1-0) en marquant le seul but de la rencontre qui a permis à l’Égypte de glaner les trois points pour son entrée dans la compétition.

Son exploit ne lui a fait gagner que quelques points au baromètre de la notoriété par rapport à Salah, mais il est certain que le natif de Kafr el-Cheik a montré que les Pharaons ont d’autres armes que le joueur de Liverpool dans leur quête d’une huitième couronne en Coupe d’Afrique. Car si Mohamed Salah éclabousse de son talent et de son aura la sélection égyptienne, Mahmoud Hassan a tout pour attirer la lumière également. « Comme cette CAN se joue à 24 et en été, beaucoup de personnes d’Europe sont ici, en Égypte, pour chercher de nouveaux joueurs, de nouveaux visages. Mahmoud Trezeguet peut être l’un d’eux. Cette CAN 2019 est une bonne occasion pour lui. Il montre qu’il peut jouer à n’importe quel niveau. Il évolue déjà en Turquie. Il y a fait une grande saison », a confié Javier Aguirre, le sélectionneur mexicain de l’Égypte.

 

Couteau suisse…

Mahmoud Hassan a terminé sa saison avec son club turc de Kasimpasa avec 9 buts et  9 passes décisives en 38 matches. Statistiques élogieuses pour ce milieu de terrain relayeur, véritable couteau suisse de l’entrejeu, capable de défendre, d’attaquer, de donner des passes décisives, et de marquer.

Face à la RDC, le joueur, qui a évolué pendant 5 ans dans le championnat belge, sera encore un des hommes de base d’Aguirre pour assurer la qualification en huitièmes de finale dès le deuxième match.

Surnommé Trezeguet lorsqu’il évoluait au centre de formation d’Al Ahly en raison de sa supposée ressemblance avec l’attaquant français, David Trezeguet champion du monde en 1998, Mahmoud Hassan ne joue pas au même poste. Mais comme son homonyme il sait surgir de nulle part pour assommer l’équipe adverse. La RDC, sous la menace d’une élimination en cas de défaite face à l’Égypte mercredi (20h TU), a tout intérêt à surveiller Salah, bien sûr, mais aussi (et surtout ?) le lieutenant Trezeguet.

► À lire aussi : CAN 2019, Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.