Accéder au contenu principal
Football / Afrique

CAN 2019: le Nigeria domine la Guinée en faisant le minimum syndical

Kenneth Omeruo a inscrit le seul but du Nigeria contre la Guinée, le 26 juin 2019.
Kenneth Omeruo a inscrit le seul but du Nigeria contre la Guinée, le 26 juin 2019. Suhaib Salem/Reuters

Pour son deuxième match dans la compétition, le Nigeria s’est imposé face à la Guinée ce mercredi 26 juin à Alexandrie. Comme face au Burundi, les Super Eagles ont trouvé la faille en seconde période grâce à Kenneth Omeruo sur coup de pied arrêté.

Publicité

De notre envoyé spécial à Alexandrie,

Après une victoire étriquée lors du premier match face au Burundi (1-0), le Nigeria s’efforçait de poursuivre sur sa lancée face à un adversaire d’un niveau supérieur. D’un côté, les Supers Eagles visaient une victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale, de l’autre, la Guinée de Naby Keïta, titulaire, devait réussir sa rencontre après un nul face à Madagascar (2-2).

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

Face au Burundi, les hommes de Gernot Rohr avaient mis du temps avant de trouver la solution. Odion Ighalo avait inscrit son but à la 77e minute, cinq minutes après son entrée en jeu.

Des Nigérians dominateurs

Ce mercredi 26 juin, l’avant-centre du Shanghai Shenhua en Chine, titulaire - malade lors de la première rencontre -, a complètement raté ce qui aurait pu être sa deuxième réalisation de la compétition. À la 31e minute, Ighalo ne cadre pas alors qui avait été mis sur orbite par Ahmed Musa idéalement placé dans l'axe. Alors que Iwobi était présent face au but, Ighalo préférait y aller seul, mais ne cadrait pas sa frappe.

Le Guinéen Naby Keïta et le Nigérian Wilfred Ndidi.
Le Guinéen Naby Keïta et le Nigérian Wilfred Ndidi. Suhaib Salem/Reuters

Dominateurs, les Nigérians sont rentrés aux vestiaires sans ouvrir le score malgré un Musa des grands jours, dangereux sur chacun de ses ballons, qui avait déjà transpercé la défense dans les cinq premières minutes. Ighalo tentait un tir cadré capté par le portier guinéen Ibrahim Koné, auteur d’une grande prestation (quatre arrêts décisifs).

Il a donc fallu attendre la 73e minute pour voir les Nigérians ouvrir le score sur coup de pied arrêté grâce à Kenneth Omeruo qui profitait d’un corner de Moses Simon.

Service minimum pour les Super Eagles

La veille, les Nigérians étaient arrivés à l’entraînement avec du retard menaçant de faire grève pour des raisons de prime. Les Super Eagles avaient également refusé de participer à la conférence de presse d’avant-match et seul le coach s’était présenté. Face à la Guinée, les Nigérians ont fait le minimum syndical, mais c'est suffisant pour s’offrir la première place du groupe B et s’assurer un huitième de finale.

Du côté du Syli national, malgré la présence de Naby Keïta sorti à la 70e minute, les joueurs de Paul Put n’ont pas vraiment eu l’occasion de mettre en danger les Super Eagles, si ce n’est cette frappe lointaine de François Kamano à la 12e minute. Les Guinéens s’étaient tout de même jetés rapidement dans la bataille avec une première banderille signée Cissé (2e). Face au Burundi, la Guinée devra rendre une autre copie si elle veut pouvoir espérer arracher une qualification.

►Si le direct ne s'affiche pas, cliquez ici.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.