Accéder au contenu principal
Football / Afrique

CAN 2019: première qualification pour un Bénin solide face au Cameroun

Les Béninois Jordan Adeoti (à gauche) et Seidou Baraze à la lutte avec le Camerounais Arnaud Djoum.
Les Béninois Jordan Adeoti (à gauche) et Seidou Baraze à la lutte avec le Camerounais Arnaud Djoum. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

L’équipe du Bénin disputera le deuxième tour d’une Coupe d’Afrique des nations de football pour la première fois de son histoire. Ce sera face au Maroc. Les Béninois ont décroché le point qui leur manquait pour finir meilleurs troisièmes, ce 2 juillet à Ismaïlia, face à des Camerounais déjà qualifiés. Des « Lions Indomptables » qui défieront le Nigeria en huitièmes de finale.

Publicité

De notre envoyé spécial à Ismaïlia,

Pour la première fois de son histoire, l’équipe du Bénin disputera le deuxième tour d’une Coupe d’Afrique des nations, après trois échecs (2004, 2008 et 2010). C’est le charme des compétitions de football à 24 équipes. On peut se qualifier avec trois matches nuls, sans la moindre victoire. C’est le cas de Béninois qui n’ont d’ailleurs toujours pas gagné le moindre match en phase finale de la CAN. Mais ils peuvent se targuer d’avoir été solides et solidaires, pour finir troisièmes du groupe F, derrière les Ghanéens et les Camerounais.

Des changements sans conséquences

Face à un Cameroun déjà qualifié, car assuré de finir au pire meilleur troisième, le Bénin n’avait besoin que d’un petit point, ce 2 juillet à Ismaïlia. Ce résultat positif et décisif, le sélectionneur Michel Dussuyer a tenté de le décrocher en alignant David Kiki, David Djigla, Seibou Mama et Jodel Dossou.

Du côté camerounais, on a également (encore) procédé à plusieurs changements par rapport au triste match nul 0-0 face au Ghana. Cinq joueurs ont été sortis du onze de départ (Gaëtan Bong, Jean-Armel Kana-Biyik, Georges Mandjeck, Clinton Njie, Christian Bassogog) et ont été remplacés par Yaya Banana, Arnaud Djoum, Stéphane Bahoken, Pierre Kunde et Eric-Maxim Choupo-Moting.

Le bénin et le Cameroun se sont quitté sur un score nul et vierge qui leur permet de tous les deux se qualifier pour les huitièmes de finale.
Le bénin et le Cameroun se sont quitté sur un score nul et vierge qui leur permet de tous les deux se qualifier pour les huitièmes de finale. RFI/Pierre René-Worms

Ce grand chambardement n’a toutefois pas empêché la rencontre d’être à peine moins ennuyeuse que les deux précédentes parties du groupe F.

Nigeria-Cameroun et Maroc-Bénin

Les champions d’Afrique en titre ont pourtant poussé, par périodes, pour marquer. En particulier Choupo-Moting d’un tir à ras-de-terre (22e) ou Karl Toko Ekambi d’un coup de tête (5e) et d’une frappe (63e). Mais ils n’ont jamais réussi à déstabiliser une sélection béninoise bien regroupée.

Conséquence : les « Lions Indomptables » doivent se contenter de la deuxième place du groupe F. En huitièmes de finale, ils affronteront le Nigeria, le 6 juillet à Alexandrie. Les « Ecureuils », eux, se lanceront à la conquête du Maroc, le 5 juillet au Caire.

La joie des Écureuils du Bénin qui se qualifient pour la première fois de leur histoire en huitièmes de finale d'une CAN.
La joie des Écureuils du Bénin qui se qualifient pour la première fois de leur histoire en huitièmes de finale d'une CAN. RFI/Pierre René-Worms

► À lire aussi : CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

► Si le direct ne s'affiche pas, cliquez ici.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.