Accéder au contenu principal
Football

Algérie, Sénégal et Madagascar, les trois nations phares de 2019

Madagascar, l'Algérie et le Sénégal sont les trois équipes de l'année 2019.
Madagascar, l'Algérie et le Sénégal sont les trois équipes de l'année 2019. Photos Reuters & Pierre René-Worms / Montage RFI

L’année sportive 2019 se termine pour le football africain. Trois nations auront tiré leur épingle du jeu avec l’Algérie, le Sénégal et Madagascar notamment lors de la CAN en Égypte. 

Publicité

Après un passage à vide qui a duré plusieurs années avec des conflits à répétition et une valse des sélectionneurs, l’équipe d’Algérie se trouve désormais en haut du football africain avec un titre continental acquis brillamment cet été en Égypte. Pourtant, les Fennecs étaient arrivés sur la pointe des pieds avec dans la tête le fiasco de la CAN 2017 au Gabon et une élimination au premier tour. Le changement s’est opéré sous l’ère Djamel Belmadi.

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'équipe d'Algérie, champion d'Afrique.
Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'équipe d'Algérie, champion d'Afrique. RFI/Pierre René-Worms

L’ancien joueur de Marseille est arrivé en août 2018, presque une année avant la CAN 2019. L’ex-entraîneur du Lekhwiya Sports Club au Qatar a reconstruit un groupe et donné l’envie de redorer l’image quelque peu écornée du football algérien. La campagne pour la qualification de la CAN 2019 s’est déroulée dans la sérénité et l’Algérie reste à l’heure actuelle sur une série de 18 matches sans défaite. La dernière remonte au 16 octobre 2018 face au Bénin (1-0).

Riyad Mahrez, le capitaine de la sélection algérienne, fait partie des trois finalistes dans la course au titre de Joueur africain de l'année 2019 (avec le Sénégalais Sadio Mané et l'Égyptien Mohamed Salah). Le champion d'Angleterre avec Manchester City a notamment inscrit le but qui a envoyé les Fennecs en finale de la CAN 2019. Son coach Djamel Belmadi, lui, est en lice pour le titre de Meilleur entraîneur d'une équipe africaine masculine (il est en concurrence avec le Tunisien Moïne Chaâbani et le Sénégalais Aliou Cissé).

Les Sénégalais fêtent le but d'Idrissa Gana Gueye face au Bénin, en quarts de finale de la CAN 2019.
Les Sénégalais fêtent le but d'Idrissa Gana Gueye face au Bénin, en quarts de finale de la CAN 2019. RFI/Pierre René-Worms

Finaliste malheureux de la Coupe d'Afrique des nations 2019, le Sénégal occupe pour la deuxième fois la deuxième place dans cette compétition, ce qui reste un exploit. Aliou Cissé, le sélectionneur et ancien capitaine de la génération 2002, avait déjà réalisé la prouesse de qualifier les Lions en demi-finale, après 13 ans d'absence, et en quart de finale lors de la précédente CAN 2017 organisée par le Gabon. Les Lions de la Téranga sont en tête du classement FIFA pour le continent africain et auront pas moins de quatre représentants lors des CAF Awards décernés en janvier 2020 : Kalidou Koulibaly, Sadio Mané, Kréppin Diatta et le sélectionneur Aliou Cissé.

Vainqueur de la Ligue des champions avec Liverpool et finaliste de la CAN, Sadio Mané a réalisé une année 2019 pleine. Et malgré sa quatrième place lors du dernier Ballon d’Or, le Sénégalais peut être fier de faire partie d’une nation phare du football africain.

Marco Ilaimaharitra, international malgache, a inscirt un but sur un coup franc magistral face au Burundi.
Marco Ilaimaharitra, international malgache, a inscirt un but sur un coup franc magistral face au Burundi. Suhaib Salem/Reuters

Pour une surprise, ce fut une surprise. Passé par un tour préliminaire, Madagascar avait été la première équipe à valider son billet pour la CAN 2019. Grâce à un coup franc magnifique inscrit en fin de rencontre signé Marco Ilaimaharitra, Madagascar avait remporté la première victoire de son histoire en CAN face au Burundi (1-0) lors de la deuxième journée. « C’est notre première participation et nous avons un nul et une victoire. On est en train de faire des miracles et c’est tant mieux », avait commenté le sélectionneur Nicolas Dupuis. Ensuite, le pays a réalisé l’exploit de se hisser en quarts de finale de la phase finale en Égypte. Les hommes de Nicolas Dupuis ont même terminé à la tête de leur groupe en se payant le luxe de battre le Nigeria en matches de poule.

Le Petit Poucet a étonné son monde avec un effectif constitué de joueurs n’évoluant pas forcément dans des grands clubs et championnats. Mais la solidarité et l‘esprit de groupe ont permis aux Barea d’avancer pas à pas dans la compétition jusqu’à cette défaite en quart de finale, pour sortir la tête haute face à la Tunisie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.