Accéder au contenu principal

Foot africain: l’ex-Secrétaire général de la CAF Amr Fahmy est mort

L'Égyptien Amr Fahmy.
L'Égyptien Amr Fahmy. Courtesy of CAF

Amr Fahmy, ex-chef de l’administration (Secrétaire général) de la Confédération africaine de football (CAF), est décédé à l’âge de 36 ans. Son père et son grand-père avaient également été Secrétaire général de la CAF. L’Égyptien, qui était gravement malade depuis plusieurs mois, avait été licencié en avril 2019 pour « faute professionnelle ». Il s’était lancé dans la course à la présidence de l’institution.

Publicité

Amr Fahmy a succombé à la maladie qui le rongeait depuis plusieurs mois, a-t-on appris ce 23 février 2020. Cet Égyptien âgé de 36 ans était peu connu du grand public jusqu’en 2019. Il était pourtant issu d’une lignée de dirigeants du football africain. Son grand-père Mourad avait été le chef de l’administration (Secrétaire général) de la Confédération africaine de football (CAF) de 1961 à 1982. Puis son père Mustapha avait pris la suite de 1982 à 2010.

Le fils et petit-fils, lui, avait fait ses armes au sein de la division compétition de la CAF de 2007 à 2015, avant de travailler chez la société de marketing Lagardère Sports de 2015 à 2017.

Il avait ensuite perpétué la tradition, succédant au Marocain Hicham El Amrani (2011-2017) après le court intérim d’Essam Ahmed. Il avait été désigné le 16 novembre 2017, sur proposition de l’actuel président de la CAF Ahmad. Mais les relations entre le Malgache et le jeune Secrétaire général ont vite déraillé.

Viré pour « faute professionnelle »

Le 11 avril dernier au Caire, en marge du tirage au sort de la CAN 2019, Amr Fahmy avait été viré de son poste. Celui qui apparaissait déjà très amaigri et très affaibli à cause d’un cancer avait été licencié pour « faute professionnelle », officiellement. Le gouvernement du foot africain, le Comité exécutif de la CAF, n’avait pas apporté plus de précisions, se contentant de désigner le Marocain Mouad Hajji à sa place.

Amr Fahmy avait en réalité monté un dossier contre Ahmad transmis au Comité d’éthique de la Fédération internationale de football (FIFA). Ce dossier serait toujours à l’étude du côté de la FIFA. Il y accuse la président de la CAF d’abus de pouvoir, de mauvaise gestion et de harcèlement sexuel. Des accusations qui ont plongé un peu plus dans la crise l'institution basée au Caire et qui ont conduit la FIFA à mener un audit au sein de la CAF.

Candidat à la présidence de la CAF

Opéré à la tête et toujours très malade, Amr Fahmy avait néanmoins décidé, à la surprise générale, de se lancer dans la course à la présidence de la CAF, dont la prochaine élection aura lieu en 2021. Son slogan était : « Parce que l’Afrique mérite mieux. » Il se présentait ainsi comme le candidat « Pro Afrique, pro football, anti-corruption ». Il était marié et était récemment devenu père d’une petite fille.

Dans un communiqué, la CAF rendu un très court hommage à Amr Fahmy : « Dans ces douloureuses circonstances, nous tenons à exprimer nos sincères condoléances à la famille du défunt et plus particulièrement à ses parents, son épouse et sa fille. Nous prions pour que le défunt repose en paix et que Dieu l'ait en sa sainte miséricorde. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.