Accéder au contenu principal
RDC / Développement

En RDC, la situation des enfants s'améliore mais il reste beaucoup à faire

(V.Cagnolari)

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), et le gouvernement de la RDC, ont communiqué le 18 septembre 2010 les résultats d'une enquête sur le développement du pays. Des progrès ont été réalisés certes, mais il reste beaucoup d'efforts à fournir. Ainsi, si la mortalité infantile régresse, de nombreux enfants souffrent de retards de croissance, souvent dus à la pauvreté des familles. Par ailleurs, l'Unicef regrette que les conditions d'hygiène et l'accès à l'eau potable se soient peu améliorés depuis dix ans.  

Publicité

L’enquête, la troisième réalisée en l’espace de dix ans, a visé près de 11 500 ménages dans la capitale Kinshasa et dans les dix autres provinces du pays. Menée sur un an, de juillet 2009 à août 2010, elle démontre que des progrès ont été réalisés dans certains domaines. Ainsi la mortalité infantile régresse, comme le confirme Madame Pierrette Vu Thi, représentante du Fonds des Nations unies pour l’enfance en République démocratique du Congo : « Diminution de la mortalité des enfants de moins de cinq ans, qui était de 213 enfants qui mouraient sur 1 000 naissances en 2001. Maintenant, ce chiffre est passé à 158 ».

Néanmoins, l'enquête souligne que près de la moitié des enfants en dessous de cinq ans souffrent d’un retard de croissance. Et de gros efforts devraient également être fournis dans d’autres secteurs : « Il y a aussi des constats alarmants, ajoute Pierrette Vu Thi. Par exemple, il y a eu diminution dans le taux d’enregistrement des enfants à la naissance, et une certaine stagnation dans l’accès à l’eau potable et à l’assainissement ».

Selon l’enquête, seulement la moitié de la population de la RDC a accès à l’eau potable.
 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.