Accéder au contenu principal
Maroc

Les Marocains appellent le roi à tenir ses promesses

Plusieurs milliers de personnes défilent pacifiquement dans les rues de Casablanca, le 24 avril 2011.
Plusieurs milliers de personnes défilent pacifiquement dans les rues de Casablanca, le 24 avril 2011. AFP / Abdelhak Senna

De nouvelles manifestations se déroulent ce dimanche 24 avril 2011 dans plusieurs villes du Maroc, pour la troisième fois depuis le début de l’année. Des mobilisations pour réclamer plus de démocratie malgré la récente libération de prisonniers politiques et les promesses de réforme du roi Mohamed VI. Dans la capitale économique du Maroc, la manifestation a commencé en fin de matinée.

Publicité

Le rassemblement à Casablanca se déroule de façon pacifique. Les Marocains ont commencé à défiler en fin de matinée. Ils ne sont pas loin de neuf mille à avoir répondu à l’appel, un peu moins qu’il y a un mois. Il y a beaucoup de familles et de jeunes qui manifestent aux cris de « Tous ensemble pour une nouvelle Constitution » ou encore « Le peuple veut la liberté et la transparence ».

Aujourd’hui, la priorité c’est clairement de maintenir la pression sur le pouvoir, d’utiliser la rue comme contre-pouvoir pour dire « on est là et on veut êtes sûrs que les réformes promises soient réalisées » car le roi Mohamed VI a fait un certain nombre de promesses début mars parmi lesquelles celle de réformer la Constitution, mais aussi d’accorder plus d’indépendance à la justice et plus de pouvoir aux institutions élues. Les manifestants veulent montrer qu’ils sont là pour être sûrs que ces promesses soient tenues et qu’on aille véritablement vers une monarchie parlementaire.

Il s’agit aussi d’insister sur la corruption. C’est un mot d’ordre important. Les manifestants attendent toujours des mesures fortes du pouvoir pour sanctionner un certain nombre d’hommes politiques qui auraient profité de leur proximité avec le pouvoir pour s’enrichir. Et beaucoup de banderoles les montrent avec des photos notamment de conseillers du roi et la mention « dégage ! » qui figure juste à côté.

D'autres manifestations sont prévues plus tard dans la journée, à partir de 16h00, heure locale, dans d'autres villes comme Rabat et Fès (centre), à l'appel du Mouvement  « Jeunes du 20 février » qui revendique des changements politiques et sociaux au Maroc.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.