Accéder au contenu principal
Côte d’Ivoire

La longue reconstruction de l’ouest de la Côte d’Ivoire

La mission catholique de Duékoué est débordée par les réfugiés qui ont dû fuir leurs habitations lors de la crise postélectorale.
La mission catholique de Duékoué est débordée par les réfugiés qui ont dû fuir leurs habitations lors de la crise postélectorale. REUTERS/Luc Gnago

Dans l’ouest de la Cote d’Ivoire, les agences et organisations humanitaires considèrent la région du Moyen-Cavally comme une zone d’urgence humanitaire. L’axe qui mène de Guiglo à Toulepleu a été particulièrement frappé par la crise postélectorale. Dans cette zone proche du Libéria, la quasi totalité des populations ont quitté leurs maisons, les villages sont détruits, la route est sinistrée.

Publicité

Une délégation diplomatique est venue constater dans l'ouest ivoirien les dégâts causés par la crise postélectorale. L'ambassadeur de Chine, les ambassadrices d’Afrique du Sud et de la République démocratique du Congo, des représentants des ambassades de France, du Canada, de la Corée et de l’Union africaine ont sillonné la région pendant deux jours, mardi 31 mai et mercredi 1er juin 2011. Une visite organisée par le bureau des affaires humanitaires de l’ONU en Côte d’Ivoire qui appelle les bailleurs à faire plus d’efforts pour répondre aux besoins.

Les ouvriers s’activent sur ce terrain de 32 hectares qui pourra accueillir prochainement 10 000 déplacés pour désengorger la mission catholique de Duékoué.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.