Accéder au contenu principal
RDC / Justice

Procès Chebeya : quatre policiers condamnés à mort, un à perpétuité

La Cour militaire de Kinshasa à l'ouverture du procès des huit policiers soupçonnés du meurtre de Floribert Chebeya, le 12 novembre 2010.
La Cour militaire de Kinshasa à l'ouverture du procès des huit policiers soupçonnés du meurtre de Floribert Chebeya, le 12 novembre 2010. AFP/GWENN DUBOURTHOUMIEU

A Kinshasa, le verdict est tombé ce jeudi 23 juin 2011 au terme du très long procès des policiers assassins du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana : quatre peines de mort prononcées, notamment pour le colonel Mukalay, le plus haut gradé dans le box, une peine de perpétuité, et trois acquittements.

Publicité

Il aura fallu quatre heures et demie au colonel-président de la Cour militaire pour lire l’arrêt qui résume sept mois de procès. Une lecture qui se termine par le moment le plus attendu : celui du verdict. Le colonel Mukalay et trois autres policiers – considérés comme en fuite, même si l’un d’eux a été arrêté depuis le mois d’avril mais jamais présenté à la justice – sont condamnés à mort. Un autre officier est condamné à perpétuité ; il annonce immédiatement son appel devant la cour.

Trois policiers sont acquittés, faute de preuves. Tout le monde va faire appel, les avocats des condamnés, et les avocats des parties civiles qui veulent que l’affaire remonte à la Haute Cour militaire, seule habilitée à juger le général Numbi, chef de la police, avec qui Chebeya avait rendez-vous le soir de son assassinat, mais qui n’a pas été poursuivi.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.