Accéder au contenu principal
France / Afrique / Politique

Affaire Bourgi : vives réactions dans la classe politique française

Dominique de Villepin, directement attaqué par Robert Bourgi, a réagi estimant que cette affaire n’est qu’un écran de fumée.
Dominique de Villepin, directement attaqué par Robert Bourgi, a réagi estimant que cette affaire n’est qu’un écran de fumée. AFP PHOTO/FRED DUFOUR

Jacques Chirac et Dominique de Villepin sont accusés, par un des piliers de la Françafrique, Robert Bourgi d'avoir reçu, par mallettes entières, des fonds occultes de dirigeants africains. Une information que l'ex-Premier ministre qualifie de « fariboles » et qui le pousse à porter plainte. L’ancien président à pour sa part annoncé, par le biais de son avocat, qu’il attaquerait en diffamation. Mais ces déclarations publiées par le Journal du dimanche, ont provoquée de très nombreuses et très vives réactions dans le monde politique.

Publicité

Maintenant que Robert Bourgi a déclenché, par voie de presse, un véritable séisme politique, il affirme qu'il se tient à la disposition de la justice. Mais à droite comme à gauche on s'étonne que cet homme de l'ombre de la Françafrique ait pu livrer en priorité à l'opinion publique des secrets si sulfureux.

Bernard Accoyer, le président de l'Assemblée nationale, s'est déclaré convaincu que la justice ou éventuellement une commission d'enquête parlementaire seraient saisis de ces allégations sans aucune preuve. Allégations, précise-t-il, qui viennent salir l'honneur de Dominique de Villepin.

Robert Bourgi, c'est un conseiller officieux de Nicolas Sarkozy.

François Hollande

Jean François Probst, ancien proche collaborateur de Jacques Chirac et connaisseur de la France Afrique, relativise l'influence de l'avocat Robert Bougri. il le qualifie de mystificateur dont la seule utilité, précise-t-il, est de flinguer la réputation de Dominique de Villepin.

Au contraire Marine Lepen, la présidente du Front national, s'est empressée de parler de République pourrie jusqu'en son centre. Alors que le socialiste François Hollande a demandé au ministre de la Justice, l'ouverture immédiate d'une enquête.

Quand à Dominique de Villepin, il affirme que cette affaire n'est qu'un écran de fumée qui sort à un moment bien particulier, pendant le procès Chirac et la décision d'appel de Clearstream cette semaine. Il explique d'ailleurs qu'il va porter plainte. Tout comme Jacques Chirac qui a décidé de contre attaquer. Son avocat Jean Veil, va déposer plainte en diffamation contre Robert Bourgi.

Les accusations qu'il porte sont des accusations graves, scandaleuses, détaillées comme tous les mauvais polars.

Dominique de Villepin

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.