Accéder au contenu principal
Burundi

Pour les autorités burundaises, le dossier Alexis Sinduhije n’est pas clos

Alexis Sinduhije, ancien journaliste et président du Mouvement pour la solidarité et la démocratie (MSD), à Bujumbura, le 11 avril 2010.
Alexis Sinduhije, ancien journaliste et président du Mouvement pour la solidarité et la démocratie (MSD), à Bujumbura, le 11 avril 2010. Photo: Esdras Ndikumana/ AFP

Relâché mardi 24 janvier par les autorités tanzaniennes qui le détenaient depuis deux semaines à Dar es-Salaam sur demande du parquet du Burundi, l’opposant burundais Alexis Sinduhije a été expulsé en Ouganda. Du côté de Bujumbura, on n’entend pas en rester là. De son côté, l’accusé veut être définitivement disculpé.

Publicité

C'est une affaire à rebondissements entre services de renseignements burundais, tanzaniens et ougandais qui ne sont pas toujours sur la même longueur d'ondes. Dans leur collimateur : Alexis Sinduhije, ancien journaliste et chef du parti d'opposition Mouvement pour la solidarité et le développement.

Il est arrêté à Dar es Salaam. Mais surprise, il est libéré puis expulsé vers l'Ouganda d'où il était venu deux semaines plus tôt. La peur au ventre en arrivant à Entebbe, il est le premier surpris : personne ne l'arrête. Il embarque alors tranquillement pour Paris où il vit en exil depuis bientôt deux ans.

Cependant pour le parquet burundais - qui l'accuse d'être impliqué dans deux assassinats et qui est à l'origine du mandat d'arrêt international à son encontre - le dossier n'est pas clos.

La réponse tanzanienne n'est pas conforme à notre demande

« Chiche ! », répond pour sa part l'opposant qui espère au contraire être blanchi une fois pour toutes.

Juridiquement, ce n'est pas suffisant pour maintenir quelqu'un en détention

Alexis Sinduhije récuse par ailleurs un rapport des Nations unies qui le présente comme le leader d'une nouvelle rébellion burundaise opérant essentiellement à partir de l'est congolais.
 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.