Accéder au contenu principal
Tunisie

Affaire «Persépolis»: le patron de Nessma TV condamné à payer une amende

Nabil Karoui, directeur de la station de télévision Nessma TV à la sortie de l'audience, Tunis, le 19 avril 2012.
Nabil Karoui, directeur de la station de télévision Nessma TV à la sortie de l'audience, Tunis, le 19 avril 2012. REUTERS/Anis Mili

Pour avoir diffusé le film Persépolis, Nabil Karoui, directeur de la télévision privée Nessma a été condamné ce jeudi 3 mai 2012 par le tribunal de première instance de Tunis, au paiement d’une amende de 2 400 dinars, soit 1 200 euros. Jugé pour atteinte au sacré, Nabil Karoui risquait une peine de trois ans de prison. La justice tunisienne s’est donc prononcée dans une affaire qui a profondément divisé les Tunisiens, partisans de la laïcité et islamistes.

Publicité

Nabil Karoui était absent à l'annonce du verdict du tribunal de première instance de Tunis. Ce jugement le condamne à une amende de 2 400 dinars. Un responsable de la production et un technicien de la chaîne ont également été condamnés au versement d’une amende de 1 200 dinars chacun. Le tribunal a en effet jugé que la diffusion du film de Marjanne Satrapi en octobre 2011 sur la chaîne privée de télévision Nessma avait été de nature à troubler « l’ordre public » et portait atteinte « aux bonnes mœurs».

La plainte contre Nessma TV avait été déposée quelques jours après la diffusion du film, par un collectif d'une centaine d'avocats, auquel se sont joints des associations et des civils. En cause, une scène où une petite fille iranienne parle à Dieu : en effet la représentation d’Allah est interdite par l'islam.

Amnesty International avait demandé la levée des charges pesant contre Nabil Karoui, à l'instar de la classe politique laïque tunisienne, qui avait défendu le directeur de Nessma TV tout au long du procès. Une condamnation qui coïncide avec la Journée mondiale de la liberté de la presse célébrée en Tunisie depuis la chute de l'ex-président Ben Ali.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.